Xavier Niel exhibe la 5G de Monaco Télécom... mais la France n'est pas près d'en disposer

Mathieu Grumiaux Contributeur
11 juillet 2019 à 07h10
0
antenne.png

Le patron de Free est à Monaco pour officialiser le lancement du réseau 5G sur l'ensemble du territoire. Si les premiers débits annoncés laissent rêveurs, il faudra patienter de longs mois pour en bénéficier en France.

Des débits exceptionnels...dans certaines conditions


Monaco est, depuis aujourd'hui, le premier pays à être intégralement couvert par le réseau 5G. Monaco Telecom s'est associé à l'équipementier chinois Huawei pour proposer une couverture de dernière génération à ses 37 000 abonnés.

Xavier Niel, l'un des actionnaires majoritaires de l'opérateur, en a fait l'annonce sur Twitter ce matin et a publié pour l'occasion une capture d'écran d'un test de débit sur l'une des antennes déployées. Le speedtest indique un débit moyen d'1,4 Gbps en téléchargement descendant et de 61,5 Mbps en montant. La latence a été quant à elle de 9 ms.


Altice a également publié son propre test de débit, réalisé quant à lui sur l'une des antennes installées sur le territoire hexagonal. Le téléchargement descendant est peu ou prou le même, à un débit de 1,2 Gbps et le montant a été mesuré à 41,6 Mbps avec une latence de 18 ms.

Plusieurs années nécessaires avants que la « vraie 5G » ne devienne une réalité en France


Si ces premiers résultats sont alléchants, il faut rester prudent et ne pas s'attendre à de telles performances en France, lors du lancement de la 5G en 2020.

Le déploiement du réseau sera, au départ, celui de la 5G Non-Standalone, qui sera basée sur l'actuel réseau 4G, tandis que des antennes 5G dites « porteuses » seront utilisées pour augmenter les débits délivrés en les agrégeant. Plusieurs années seront nécessaires pour bâtir un réseau 5G Standalone, qui, lui, fonctionnera sur une infrastructure nouvelle et utilisera les ondes millimétriques qui offrent une bien plus large bande passante.

En comptant le nombre d'antennes installées et le nombre d'utilisateurs connectés en même temps à ces dernières, le débit moyen proposé sera logiquement bien plus faible que celui obtenu aujourd'hui, dans des conditions optimales. Frandroid explique qu'il faudra plutôt s'attendre à des débits compris entre « 300 à 500 Mbits avec une latence de 15 à 30 ms » aux premiers jours du lancement commercial.

Source : Frandroid
Modifié le 16/07/2019 à 14h17
11 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Bruno Le Maire prend officiellement position sur la cryptomonnaie Libra
Toyota : 50% des véhicules vendus au premier semestre étaient des hybrides-électriques
La France va créer son commandement militaire de l'espace
Peugeot 3008 Hybrid : tout ce que l’on sait du futur SUV de la firme sochalienne
La Zone 51 envahie ? L'armée américaine pourrait répondre par la force
Evija : l'hypercar électrique de Lotus se charge en 9 petites minutes
Streaming vidéo : le coût écologique serait désastreux, selon l'association The Shift Project
La prochaine édition du CES va autoriser les sextoys féminins et interdire les
Neuralink : Musk annonce que la start-up est prête à tester sa technologie sur des humains
Que se passerait-t-il si Stadia disparaissait ? Un ponte de Google répond
scroll top