Finalement... Huawei aide au déploiement de la 5G de quatre opérateurs britanniques

Christelle Perret Contributrice
09 juillet 2019 à 06h33
0
Fotolia 5g
Fotolia

Sans surprise, le constructeur chinois Huawei est déjà impliqué dans la construction de réseaux 5G pour quatre opérateurs britanniques. Toutefois, le gouvernement britannique pourrait décider d'une restriction partielle à totale concernant Huawei.

Cela coûterait plus de 7,5 milliards d'euros à l'économie et entraînerait jusqu'à deux ans de retard dans la disponibilité de la technologie. Un scénario assez peu probable, tandis que Donald Trump assouplit sa position vis-à-vis de la société chinoise. Le gouvernement britannique est dans une situation délicate alors que le Royaume-Uni ambitionne de devenir un leader mondial de la 5G.

Huawei engagé auprès de quatre opérateurs britanniques


Au mois de mai, Donald Trump a ordonné que Huawei soit considéré comme une menace pour la sécurité nationale, conduisant les entreprises américaines à prendre leurs distances avec le constructeur chinois. Les Etats-Unis ont aussi fait pression sur d'autres pays afin qu'ils cessent d'utiliser les équipements de Huawei, notamment auprès de leurs alliés, avec lesquels ils envisagent même de cesser le partage d'informations classifiées s'ils poursuivent leurs relations avec l'entreprise chinoise.

Voici donc une révélation qui pourrait exacerber les tensions entre le Royaume-Uni et les Etats-Unis. En effet, Huawei construit les réseaux 5G de six villes où l'opérateur Vodafone a été mis en service. Également, il participe aux chantiers de centaines de sites 5G pour l'opérateur EE. Enfin, le constructeur chinois a remporté les contrats pour construire les réseaux 5G des opérateurs Three et O2. Et le gouvernement britannique n'a pas encore pris position pour interdire ces travaux de l'entreprise chinoise.

Une restriction coûterait deux ans de retard et plus de 7,5 milliards d'euros


Huawei a déjà signé pour la construction de 50 réseaux 5G partout dans le monde, pour environ 150 000 stations de base. Le Royaume-Uni s'est fixé comme objectif d'être un leader mondial de la 5G. Cependant, une restriction partielle à totale sur Huawei pourrait entraîner 18 à 24 mois de retard de disponibilité pour la 5G. Mais aussi un coût estimé entre 5 et 7,6 milliards d'euros. Et donc, l'incapacité pour le pays d'atteindre son objectif.

Selon Matthew Howett, fondateur et analyste chez Assembly, « les opérateurs utilisent tous Huawei dans une certaine mesure - ils en sont très satisfaits. Le gouvernement a d'énormes ambitions pour la 5G et ce qu'elle peut apporter à l'économie, et une mauvaise décision fondée sur la politique pourrait sérieusement empêcher que cela devienne une réalité ».

Il rappelle également qu'au mois de décembre, le réseau 4G de l'opérateur O2, basé sur la technologie de la société suédoise de télécommunications Ericsson, s'est arrêté pendant 24 heures, impactant 30 millions d'utilisateurs. « Si nous avions interdit Huawei et que tout le monde utilisait Ericsson, nous aurions eu une journée sans couverture mobile, sur n'importe quel réseau ». Et puisque Donald Trump semble assouplir sa position vis-à-vis de Huawei, ce dernier devrait finalement bel et bien poursuivre le déploiement du réseau 5G au Royaume-Uni.

Source : The Guardian
1 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Normandie : la plus grande route solaire du monde est un échec
Matrix 4 officiellement annoncé, avec Keanu Reeves et Carrie-Ann Moss
PS5 : la fuite d'un brevet révèle un design plutôt original
L'astéroïde Apophis qui frôlera la Terre en 2029 est-il vraiment dangereux ?
A peine lancée aux USA, Apple annonce que sa Card serait sensible au jean et au cuir
Un chercheur français a trouvé une faille critique dans le système de vote russe
Xiaomi Mi Mix 4 : un monstre de puissance doté d'un capteur photo 108 mégapixels
Surprise : les GAFA jugent la taxe GAFA
Drako GTE : la nouvelle hypercar électrique aux 1200 chevaux a été dévoilée
Le site des impôts affecté par le piratage de 2000 boîtes mails

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top