AT&T : la 5G représentera "50% des connexions mobiles en 2023"

Alexandre Boero Contributeur
03 juin 2019 à 18h48
0
Guillaume Pasquier, président AT&T France - Portrait
Guillaume Pasquier, président AT&T France (Crédits : Alexandre Boero pour Clubic.com)

Le premier opérateur de télécommunications mondial est à la pointe de la 5G, avec des débits records aux États-Unis. En France, sa présence reste, à ce jour, dédiée au marché professionnel.

Pour le grand public, la société AT&T peut être perçue comme étant le plus grand opérateur de télécommunications de la planète, et accessoirement le premier aux États-Unis. En France et en Europe, AT&T n'exerce pas une activité « B2C », dédiée aux consommateurs - même si le rachat récent de Time Warner pour 85 milliards de dollars changera peut-être bientôt la donne - mais une activité à destination des professionnels.

À l'occasion de Viva Technology 2019, Clubic a rencontré Guillaume Pasquier, président d'AT&T France. Le dirigeant a notamment pu nous détailler la façon dont se matérialise l'activité de la société en France et en Europe, sans oublier d'évoquer le dossier de la 5G et ses futurs usages, avec une entreprise qui a franchi la barre des deux Gbit/s aux États-Unis, la première au monde.



Interview de Guillaume Pasquier, président d'AT&T France

Clubic : Pourquoi retrouve-t-on un espace AT&T à VivaTech depuis trois ans ?

Guillaume Pasquier : La participation à VivaTech montre qu'AT&T veut être un acteur important dans le digital français et européen. En France, nous sommes sur un marché purement entreprise. 90% des entreprises du CAC40 sont clients d'AT&T. Il est important d'être ici, à VivaTech, pour leur parler et les accompagner, car nous avons des ambitions de croissance sur le marché français. Cette année, nous voulions utiliser les derniers assets d'AT&T, notamment grâce à l'acquisition de Warner Media. Cela fait parler de la marque, l'entreprise AT&T n'étant pas très connue en France car nous ne sommes pas sur le marché grand public. Grâce à la Batmobile, présente ici, nous sommes un peu plus connus (rires).

Comptez-vous vous lancer sur le marché grand public en France ou en Europe ?

Rien n'est impossible dans la vie. Mais pour l'instant, il n'y a absolument rien de confirmé ni de concret en ce sens.

« L'Europe est le deuxième plus gros marché pour AT&T »


AT&T est devenu, aux USA, le premier opérateur de télécommunications à avoir franchi la barre des 2 Gbit/s sur le réseau 5G.

La 5G est une vraie réalité pour AT&T aux États-Unis. Il y a 19 marchés déployés en infrastructures 5G où nous fournissons des services, soit au grand public, soit aux entreprises. La révolution de la 5G, c'est les usages ; usages qui sont encore inconnus dans beaucoup de secteurs d'activité. Il y a de très fortes ambitions sur la 5G. En 2023, nous annonçons que 50% des connexions mobiles seront fournies à partir de la 5G.



Quel regard portez-vous sur la 5G en France ?

Elle nécessite des investissements colossaux. AT&T est engagé sur des plans d'investissements extrêmement significatifs sur les prochaines années. En France, je dirais que le marché va se consolider.

Comment se matérialise la présence d'AT&T en France ?

L'Europe est le deuxième plus gros marché pour AT&T dans le monde. En France, la société emploie 500 personnes, avec des fonctions notamment commerciale ou marketing. Nous travaillons avec de grands comptes, notamment LVMH. Nous ne les accompagnons pas uniquement sur leurs besoins sur le territoire français, mais à l'échelle mondiale. Nous avons des collaborateurs dans le sud de la France qui font partie du Labs AT&T. L'open source est d'ailleurs un élément crucial du Labs AT&T. Il est centré autour d'un concept appelé Network AI, qui est le framework AT&T pour les activités open source qui vont conduire le développement du réseau software-defined d'AT&T en 2019 et au-delà.

Pensez-vous pouvoir nous dire un mot sur l'arrivée prochaine du service de streaming de Time Warner ?

C'est encore trop tôt pour en parler.

Batmobile - VivaTech 2019
La Batmobile, la vraie, on vous le certifie ! (Crédits : Alexandre Boero pour Clubic.com)

« Un tiers du trafic internet mondial passe par le réseau AT&T »


Quelques mots de la cybersécurité, étant-donné que votre présence en France est dédiée aux entreprises, et sachant qu'elles sont en première ligne face aux menaces ?

La sécurité est un élément extrêmement important chez AT&T, même si c'était peut-être un petit peu caché ces dernières années ; c'est-à-dire qu'un tiers du trafic internet mondial passe par le réseau AT&T. À ce titre, nous avons un nombre d'informations sur le comportement de ce réseau qui est assez spectaculaire. Nous utilisons ces informations, en interne, pour sécuriser toutes les infrastructures AT&T, et nous allons les utiliser de plus en plus pour proposer des solutions à nos clients.

Nous avons racheté il y a six mois la société AlienVault, qui était l'un des acteurs majeurs dans le domaine de la cybersécurité sur des solutions open source. Elle a créé une communauté open source dans laquelle elle a un nombre important de développeurs, qui lui apportent des informations importantes, ce qui permet d'enrichir en permanence des solutions de cybersécurité.

Avec cette acquisition, AT&T a créé une business unit séparée, AT&T Cybersecurity. Donc nous allons, de façon plus énergique, développer des solutions autour de la cybersécurité.



Concernant le retail et l'expérience client, vous avez abordé récemment l'intérêt de la 5G...

Le vertical retail est extrêmement important, dans le sens où il y a énormément d'innovations et d'expériences client. De ce point de vue-là, la 5G va apporter de nouveaux usages dans la customisation de produits pour les clients, dans la façon d'avoir des vues 3D avant même d'acheter le produit.

« La 5G va dans un premier temps être drivée plus par le monde de l'entreprise que par celui du consumer »


Certains affirment que la 5G arrive un peu trop tôt, et que la 4G a encore des usages à développer et de belles heures devant elle. Quelle est votre position là-dessus ?

Ce que nous voyons, c'est que la 5G va dans un premier temps être drivée plus par le monde de l'entreprise que par celui du consumer. Il y a des domaines d'industrie qui vont être complètement bouleversés par les technologies installées au-dessus de cette 5G.

Au-delà des opérateurs, quels sont les secteurs qui vont le plus profiter de la 5G ?

Tout ce qui tourne autour de la smart city, tout ce qui tourne autour du domaine de la e-santé, mais aussi le véhicule autonome. Il est intéressant de voir ce que nous allons pouvoir intégrer dans une voiture, qui va devenir un téléphone, une salle de cinéma, etc.

Merci beaucoup pour votre temps Guillaume Pasquier.

Merci à vous.

2 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

De nouveaux modèles climatiques ont été créés... et la situation est pire que prévue
La dernière mise à jour de Windows 10 causerait des pannes de carte réseau
La Suisse veut forcer les compagnies aériennes à renseigner les émissions CO2 sur les billets d'avion
Un démantèlement des GAFA ?
Ça y est, le Fold est disponible en France... pour 1,6 SMIC (net).
Le trou noir au centre de notre galaxie semble avoir de plus en plus faim
Des chercheurs remettent sur la table la solution de l'ascenseur vers la Lune
Le saviez-vous ? Un Game Boy, meurtri, a survécu à la guerre du Golfe
Le GPS européen Galileo est désormais utilisé sur un milliard de smartphones
La Renault ZOE 2 se lance (enfin !) officiellement

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top