5G : pour le patron de l'Arcep, "les entreprises ne sont pas encore prêtes"

02 mai 2019 à 08h16
0
5G

Alors que la 5G se rapproche mois après mois de sa commercialisation française, le président de l'Arcep, Sébastien Soriano, a été interrogé sur la relation entre les opérateurs, favorisés par le gouvernement, et les entreprises.

La 5G est destinée à révolutionner les usages existants et à en créer de nouveaux. De nombreux secteurs, comme ceux de l'automobile, des transports, de la santé ou de la mobilité au sens large, vont bénéficier de ses bienfaits. Sauf que les industriels, considérés par les opérateurs, le régulateur et le gouvernement comme devant être les premiers bénéficiaires logiques de la 5G, crient leur peine d'avoir été écartés de la procédure d'attribution des licences 5G.

Les industriels ont déjà été privés de 4G...

Le président de l'Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (Arcep), Sébastien Soriano, donne justement son avis sur la mise à l'écart des industriels dans une interview accordée à nos confrères de l'Opinion, ce 29 avril. « Ils seront au cœur de l'attribution de la 5G car l'ensemble des acteurs de l'économie seront à l'avenir utilisateurs de réseaux liés à l'internet des objets », concède-t-il.

Sauf que le gouvernement a décidé de réserver les licences 5G aux opérateurs, qui n'irriguent toujours pas les industriels, inquiets, de la 4G ! « Leur cœur de métier c'est le marché grand public, pas celui des entreprises, or l'avenir se trouve sûrement là », soutient Sébastien Soriano, sous-entendant - peut-être - qu'il aurait pu en être autrement. Le président de l'Arcep prend l'exemple de SNCF Réseau qui, grâce à l'IoT, indique pouvoir augmenter de 20 % la fréquence de passage des trains sur les voies, via une gestion plus fine du trafic.

...et veulent cette fois bénéficier de la 5G

« La réalité est qu'elles ne sont pas encore prêtes pour la 5G. L'an dernier, l'Arcep leur a offert la possibilité de réaliser des pilotes en 5G, sans grand succès », évoque Soriano au sujet des entreprises. « À court terme, ce n'est donc pas plus mal de réserver la 5G aux grands opérateurs télécoms ».

L'intérêt est donc de ne pas reproduire les mêmes erreurs qu'avec la 4G, et que les opérateurs puissent cette fois « faire du sur-mesure pour répondre aux besoins des entreprises », qui auront besoin des avantages procurés par la 5G.

2
0
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

La centrale nucléaire de Fessenheim va cesser définitivement ses activités cette nuit
Convention citoyenne pour le climat : Macron promet 15 milliards d'euros et des réponses
Vraiment efficace le toit solaire de Tesla ? Une famille fait le bilan après trois mois d'utilisation
Amazon : des hackers auraient réussi à contourner la double authentification
Les émissions de CO2 dues à l'automobile ont encore augmenté en 2019, la faute aux SUV
Aux États-Unis, la mortalité des abeilles depuis un an est inquiétante
L’iPhone 12, livré sans chargeur ni écouteurs ?
Pour Steve Sinofsky, ex boss de Windows, le Mac sous ARM sera
Reddit bannit un forum pro-Trump, accusé de promouvoir la haine, Twitch suspend sa chaîne
Selon Epic Games, la PS5 est

Discussions sur le même sujet

Notre charte communautaire

  • 1. Participez aux discussions
  • 2. Partagez vos connaissances
  • 3. Échangez vos idées
  • 4. Faites preuve de tolérance
  • 5. Restez courtois
  • 6. Publiez des messages utiles
  • 7. Soignez votre écriture
  • 8. Respectez le cadre légal
  • 9. Ne faites pas de promotion
  • 10. Ne plagiez pas
  • Consultez la charte
scroll top