Les puces 5G by Apple ne seront probablement pas une réalité avant plusieurs années

le 19 avril 2019 à 09h30
0
Puce 5G

Les experts en informatique estiment qu'Apple n'aurait pas pu développer un modem 5G aussi performant que ceux de Qualcomm pour une sortie en 2020. Cela expliquerait le rapprochement inattendu entre les deux sociétés pas plus tard que cette semaine.

Nous l'évoquions lors de l'annonce de l'accord passé entre Apple et Qualcomm et des experts le confirment aujourd'hui. Le constructeur californien aurait bien souhaité reprendre sa collaboration et éviter un long procès pour pouvoir intégrer un modem compatible avec le réseau 5G.

Les modems sont les composants les plus complexes à mettre au point


Ces experts de l'industrie estiment qu'Apple, malgré ses moyens illimités et ses équipes d'ingénieurs n'auraient pas pu concevoir une puce réseau aussi avancée que celles proposées par Qualcomm pour 2020, date supposée pour le lancement d'un iPhone compatible 5G.

« Les modems sont le sport des rois », a déclaré Gus Richard, analyste des puces chez Northland Capital Markets. « Qualcomm est probablement la seule entreprise au monde à pouvoir disposer d'un modem 5G dans un téléphone Apple d'ici l'année prochaine ».

Les modems sont les composants les plus complexes au sein d'un smartphone. Ils gèrent à la fois les communications avec les réseaux mobiles, mais également les connexions Wi-Fi et Bluetooth.

Apple pourrait prendre son temps avant de proposer sa propre puce réseau


Leur conception implique également un partenariat étroit avec les opérateurs. Comme l'explique 9to5Mac, chaque entreprise construit son réseau selon des spécifications techniques qui lui sont propres. Une entreprise de la taille d'Apple ne peut pas fabriquer un iPhone qui ne serait utilisable que sur certains réseaux autour du globe.

Qualcomm de son côté possède une expérience et une réputation qui ne sont plus à faire sur le terrain des modems. C'est d'ailleurs aujourd'hui le premier fournisseur de ce type de composants, fournissant la majeure partie des constructeurs mondiaux. Le fondeur est également détenteur de nombreux brevets indispensables pour la fabrication de puces réseau.

C'est pour toutes ces raisons qu'Apple n'avait pas d'autre choix que d'enterrer la hache de guerre avec Qualcomm. L'iPhone est le produit qui rapporte aujourd'hui plus de 65% du chiffre d'affaires de la marque et aucune étape de sa conception ne peut être prise à la légère, d'autant plus quand on parle du futur réseau mobile qui équipera les principaux marchés d'ici quelques années.

Il n'est toutefois pas impossible que la marque utilise les 6 années que durent l'accord passé avec Qualcomm pour apprendre à son rythme la conception d'un modem. Elle l'a déjà fait avec les processeurs mobiles, aujourd'hui développés en interne. Si les experts ont vu juste, le premier modem made in Cupertino ne verrait pas le jour avant 2024. Et une équipe de 200 ingénieurs serait déjà à pied d'oeuvre pour atteindre cet objectif.

Source : 9to5mac.
Mots-clés : 5G
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Les dernières actualités

Déclaration de revenus 2019 : n'oubliez pas de déclarer vos gains en cryptomonnaies !
Test Google Pixel 3a : le roi de la photo à moins de 400€
Instagram : les données de 6 millions d'influenceurs exposées
Nintendo compterait aussi sur le cloud de Microsoft pour propulser son service de streaming
Unu : 100 km d'autonomie pour ce scooter électrique abordable et lancé en Europe
Honor lance les Honor 20 et 20 Pro : deux smartphones haut de gamme à partir de 499€
USA vs Huawei : un sursis de 90 jours pour interdire les importations du fabricant
L'ultime épisode de Game of Thrones privé (momentanément ?) de diffusion en Chine
PS5 : une vidéo montre les temps de chargement record de la nouvelle console de Sony
Bonus / malus automobile : un demi-milliard d'euros de recettes pour l'Etat français
scroll top