Huawei veut bien vendre ses modems 5G... mais seulement à Apple

Mathieu Grumiaux Contributeur
10 avril 2019 à 13h29
0
Balong 5000

Après avoir refusé de vendre ses différentes puces à ses concurrents, l'entreprise chinoise serait prête à assouplir sa position pour un seul et unique client : Apple. Pas sûr que le constructeur accepte la proposition.

Huawei serait sur le point d'assouplir sa position concernant la vente de ses puces maison. Le constructeur chinois est aujourd'hui un grand équipementier réseau, mais fabrique également ses propres micro-processeurs Kirin, ainsi que des modems. L'entreprise finalise d'ailleurs actuellement sa puce modem 5G, la Balong 5 000, et selon les sources d'Engadget, Huawei serait désormais ouverte à proposer son composant à des constructeurs concurrents.

Apple est en position de faiblesse sur le terrain de la 5G


Mais, et il est de taille, l'entreprise ne souhaiterait qu'un seul acheteur : Apple. Une décision pas si surprenante que ça à première vue, compte tenu des difficultés que rencontrent les équipes de Cupertino au sujet de la 5G.

La Pomme est actuellement empêtrée dans d'interminables procédures judiciaires avec son ancien partenaire Qualcomm, au sujet notamment des puces modem utilisées dans les iPhone. Apple s'est tournée alors vers Intel, mais la compagnie a beaucoup de mal à suivre le rythme imposé par ses concurrents, que ce soit pour les processeurs comme les puces réseau.

Il se dit qu'Apple aurait « perdu confiance » en Intel et chercherait à se séparer progressivement du fondeur pour ses prochaines machines. De son côté, Intel ne pourra pas lancer son propre modem 5G avant 2020, alors que la plupart des smartphones haut de gamme sont ou seront compatibles avec le nouveau réseau mobile.

Même si les utilisateurs couverts par la 5G sont encore rares, proposer une puce compatible est plus un enjeu d'image et Apple plus que tout autre constructeur y est très attentif.

Un partenariat très improbable, sur fond de bataille judiciaire avec les États-Unis


Reste qu'il serait très surprenant que le Californien s'allie avec Huawei. Le constructeur chinois fait face à de nombreuses procédures enclenchées par le gouvernement Trump et bénéficie d'une image passablement dégradée aux États-Unis.

Apple aurait tout intérêt, comme elle a coutume de faire depuis quelques années, de développer en interne son propre modem, quitte à repousser la compatibilité de l'iPhone avec la 5G à 2020 au mieux. Elle s'éviterait ainsi des explications sur ses relations commerciales avec une entreprise considérée par les politiques comme une menace pour les intérêts des États-Unis, tout en continuant à éliminer les sous-traitants qui peuvent, selon elle, ralentir ses développements.

8 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Bruno Le Maire prend officiellement position sur la cryptomonnaie Libra
Toyota : 50% des véhicules vendus au premier semestre étaient des hybrides-électriques
La France va créer son commandement militaire de l'espace
Peugeot 3008 Hybrid : tout ce que l’on sait du futur SUV de la firme sochalienne
La Zone 51 envahie ? L'armée américaine pourrait répondre par la force
Evija : l'hypercar électrique de Lotus se charge en 9 petites minutes
Streaming vidéo : le coût écologique serait désastreux, selon l'association The Shift Project
La prochaine édition du CES va autoriser les sextoys féminins et interdire les
Neuralink : Musk annonce que la start-up est prête à tester sa technologie sur des humains
Que se passerait-t-il si Stadia disparaissait ? Un ponte de Google répond
scroll top