Huawei veut bien vendre ses modems 5G... mais seulement à Apple

le 10 avril 2019
 0
Balong 5000

Après avoir refusé de vendre ses différentes puces à ses concurrents, l'entreprise chinoise serait prête à assouplir sa position pour un seul et unique client : Apple. Pas sûr que le constructeur accepte la proposition.

Huawei serait sur le point d'assouplir sa position concernant la vente de ses puces maison. Le constructeur chinois est aujourd'hui un grand équipementier réseau, mais fabrique également ses propres micro-processeurs Kirin, ainsi que des modems. L'entreprise finalise d'ailleurs actuellement sa puce modem 5G, la Balong 5 000, et selon les sources d'Engadget, Huawei serait désormais ouverte à proposer son composant à des constructeurs concurrents.

Apple est en position de faiblesse sur le terrain de la 5G


Mais, et il est de taille, l'entreprise ne souhaiterait qu'un seul acheteur : Apple. Une décision pas si surprenante que ça à première vue, compte tenu des difficultés que rencontrent les équipes de Cupertino au sujet de la 5G.

La Pomme est actuellement empêtrée dans d'interminables procédures judiciaires avec son ancien partenaire Qualcomm, au sujet notamment des puces modem utilisées dans les iPhone. Apple s'est tournée alors vers Intel, mais la compagnie a beaucoup de mal à suivre le rythme imposé par ses concurrents, que ce soit pour les processeurs comme les puces réseau.

Il se dit qu'Apple aurait « perdu confiance » en Intel et chercherait à se séparer progressivement du fondeur pour ses prochaines machines. De son côté, Intel ne pourra pas lancer son propre modem 5G avant 2020, alors que la plupart des smartphones haut de gamme sont ou seront compatibles avec le nouveau réseau mobile.

Même si les utilisateurs couverts par la 5G sont encore rares, proposer une puce compatible est plus un enjeu d'image et Apple plus que tout autre constructeur y est très attentif.

Un partenariat très improbable, sur fond de bataille judiciaire avec les États-Unis


Reste qu'il serait très surprenant que le Californien s'allie avec Huawei. Le constructeur chinois fait face à de nombreuses procédures enclenchées par le gouvernement Trump et bénéficie d'une image passablement dégradée aux États-Unis.

Apple aurait tout intérêt, comme elle a coutume de faire depuis quelques années, de développer en interne son propre modem, quitte à repousser la compatibilité de l'iPhone avec la 5G à 2020 au mieux. Elle s'éviterait ainsi des explications sur ses relations commerciales avec une entreprise considérée par les politiques comme une menace pour les intérêts des États-Unis, tout en continuant à éliminer les sous-traitants qui peuvent, selon elle, ralentir ses développements.

Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités

Auchan, Carrefour, Casino... les tests de magasins 100% automatiques se multiplient
Notre sélection des meilleurs films et séries à voir en avril sur Netflix et Amazon
Sophia, le robot humanoïde, parlera IA lors d'un Sommet Digital à Kigali
Samsung : une mise à jour du Galaxy S10 apporte un mode photo de nuit
La PS5 proposera
Des satellites bientôt mis en orbite pour identifier les plus gros pollueurs de la planète
Informatique quantique : où en est-on ?
Test Huawei P30 Pro : le nouveau champion de la photographie
Google Chrome : un mode Lecture pourrait bientôt être déployé
Redécouvrez l'intérieur de la cathédrale Notre-Dame grâce à la réalité virtuelle
BlackBerry Messenger (BBM) va fermer ses portes le 31 mai prochain
Salon de Shanghai - Lotus Type 130, l'hypercar qui pourrait faire renaître la marque
Google dévoile son premier assistant connecté pour la voiture : Anker Roav Bolt
Des chercheurs pensent que les voitures volantes permettront de sauver l’environnement
Les vélos électriques ont vu leurs ventes augmenter de 21% en 2018
scroll top