Pour Seat, la 5G comptera l'industrie automobile parmi ses plus gros clients

Alexandre Boero Contributeur
27 février 2019 à 07h01
0
seat logo.jpg

Les constructeurs automobiles peuvent voir en la 5G une opportunité idéale pour leur développement futur, à condition de faire preuve d'innovation.

L'arrivée de la 5G va évidemment s'accompagner de nouveaux usages dans des domaines divers et variés, comme la réalité virtuelle, la réalité augmentée, la robotique, la santé et bien d'autres. Lundi, le groupe espagnol Seat, propriété de Volkswagen, a reconnu que les constructeurs automobiles allaient être d'importants clients de la 5G, ce qui vient justifier les investissements de l'industrie dans le réseau sans fil de cinquième génération.

Seat a présenté son concept car connecté 5G


Le déploiement de la 5G nécessite (et va nécessiter) des investissements colossaux afin d'être suffisamment innovant pour profiter de ses avantages et également justifier la rentabilité future du réseau de télécommunications. Seat reconnaît, par l'intermédiaire de son directeur général Luca de Meo, que les applications sont pour le moment « assez limitées » s'agissant du réseau sans fil de cinquième génération.

Mais le constructeur a franchi un pas important en la matière après avoir présenté son quadricycle électrique biplace Minimo à Barcelone cette semaine. Le prototype, qui pourrait être produit dès 2021, se veut être le premier concept car européen connecté via la 5G.

Seat Minimo
Voici la Seat Minimo

Les consommateurs devront être présents, et les questions éthiques et réglementaires réglées


Le patron de Seat a conscience que connecter une voiture au smartphone d'un passager, à une infrastructure externe ou bien à des détaillants « pourrait générer des milliards de transactions ». De Meo compte bien investir et faire de l'industrie automobile un acteur majeur de l'investissement dans la 5G. « Nous serons l'un des gros clients, mais nous devons faire preuve de créativité », a-t-il déclaré.

Pour cela, le secteur automobile compte sur une demande des consommateurs et sur leur envie de bénéficier d'une technologie qui pourrait leur faire gagner du temps ou leur éviter tout risque d'accident. « La 5G aidera à développer lentement la conduite autonome, où les coûts d'installation de la technologie des capteurs sont déjà en baisse », a reconnu De Meo, pour justifier son optimisme envers la prochaine révolution du marché.

Il restera tout de même à franchir les étapes liées aux problèmes éthiques, aux infrastructures à construire et à la réglementation à adopter, pour faire cohabiter des véhicules traditionnels avec des véhicules autonomes.

0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

L'Angleterre envisage l'interdiction du smartphone en conduisant, même en main libre
Déjà plus de 45 000 précommandes pour la Mini Cooper SE électrique
L'Audi e-tron devient la voiture électrique la plus sûre du monde
Piratées, les enceintes connectées pourraient être une menace pour leurs utilisateurs
Une étude montre que les cyclistes
Selon Google, 1,5% des mots de passe seraient compromis
Des scientifiques réinventent l'air conditionné grâce au froid de l'espace
Suite à un accident mortel, la marine américaine ne veut plus d'écrans tactiles
Un restaurant de burgers cuisinés par des robots ? Une start-up l’a fait
Nos théories sur l'évolution de l'Univers remises en question par 39 galaxies

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top