5G : pour le renseignement britannique, la menace Huawei est exagérée

Alexandre Boero Contributeur
19 février 2019 à 20h15
0
Huawei
ArliftAtoz2205 / Shutterstock.com

Pour les autorités britanniques compétentes en matière de cybersécurité, les risques d'utiliser des équipements Huawei dans les réseaux 5G sont gérables.

Si la relation entre Huawei et les États-Unis est définitivement brouillée, celle entre la firme de Shenzhen et le Royaume-Uni n'est pas encore rompue. Mieux, elle tendrait plus actuellement vers l'optimiste, comme le rapporte le Financial Times. Selon le quotidien anglais, le service de renseignements britannique pour la cybersécurité (National Cyber Security Center ou NCSC) considère que les menaces liées à la sécurité soulevées par les équipements 5G Huawei pourraient être atténuées.

Le Royaume-Uni lâche les USA

Le Royaume-Uni pourrait bien être sur le point de lâcher les États-Unis dans le dossier Huawei. Depuis le début de la crise, la société discute avec les Britanniques. D'abord en promettant d'investir 2 milliards de dollars pour atténuer sa vulnérabilité en matière de piratage et d'espionnage, puis en demandant du temps aux autorités locales pour se conformer aux exigences en matière de sécurité nationale.

Cela n'est pas tombé dans l'oreille d'un sourd. Le rapport rédigé par le NCSC qui, selon deux personnes proches du dossier, préciserait qu'il existe diverses manières de gérer les risques posés par Huawei dans le déploiement de la 5G au Royaume-Uni, devrait un peu plus pacifier les relations entre les Britanniques et l'équipementier.

Les Britanniques pourraient rassurer l'Europe sur l'équipementier 5G Huawei

Cette volonté du Royaume-Uni, qui s'inscrit à contre-courant de celle préconisée outre-Atlantique, pourrait déteindre sur d'autres pays européens, à leur tour rassurés sur les questions de sécurité entourant les équipements Huawei.

La NCSC s'est contentée d'une courte déclaration via son porte-parole, indiquant assurer « la défense de la sécurité des réseaux britanniques », mais aussi « surveiller et analyser la manière d'opérer de Huawei ». Un représentant du ministère chinois des Affaires étrangères a, quant à lui, rappelé que son gouvernement avait toujours « encouragé les entreprises chinoises exerçant à l'étranger à respecter les lois locales en vigueur ».

Pour l'instant, seuls les opérateurs EE et Vodafone ont publiquement désavoué Huawei en indiquant ne pas utiliser les équipements Huawei pour leur réseau 5G.

28 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Un chercheur lance une pétition pour rendre gratuits les articles liés au réchauffement climatique
Linky : une étude de l'ANFR ne relève aucune exposition anormale aux ondes radioélectriques
Des équipes d'Amazon chargées de scruter les images des caméras de surveillance de la marque
Pour Michel Mayor, prix Nobel de physique 2019, l'humanité ne migrera pas sur d'autres planètes
Blizzard demande leur carte d'identité aux pro-manifestants de Hong Kong pour supprimer leur compte
LDLC.com à nouveau élu Service Client de l'Année 2020
L'énergie renouvelable est la principale source d'électricité au Royaume-Uni
Xavier Niel défend le projet Libra... dans lequel il a investi
Dyson laisse tomber son projet de voiture électrique
Le Conseil constitutionnel confirme que l'huile de palme n'est pas un biocarburant

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top