Nokia se prépare au virage 5G en supprimant des milliers d’emplois

30 octobre 2018 à 14h02
0
Nokia
Karlis Dambrans / Shutterstock.com

L'entreprise finlandaise Nokia entame une grande restructuration, entraînant la suppression de plusieurs milliers d'emplois. L'objectif de cette manœuvre est de réduire ses coûts et de se mettre en ordre de marche pour l'arrivée de la 5G.

Malheureusement pour les employés du groupe de télécommunications, cette annonce n'est pas une première. Nokia avait en effet déjà décidé de supprimer des centaines de postes aux États-Unis, en Finlande ou en France, lors des deux dernières années. Cette fois, tous les bureaux de la société dans le monde pourraient être impactés.

Une réduction des effectifs pour diminuer les coûts d'exploitation


Nokia a lancé un grand programme de réduction des coûts, avec l'objectif de les diminuer de 800 millions de dollars d'ici 2020. À cet effet, le groupe prévoit de supprimer des « milliers » de postes, sans que ce nombre ne soit précisément défini. Et pour maintenir l'activité de l'entreprise, Nokia entend notamment simplifier ses processus, automatiser ses systèmes, mais aussi se concentrer sur la R&D, au détriment de l'investissement dans les produits existants.

L'une des causes de ce mouvement vient des résultats de la société. Si elle a réussi à obtenir plusieurs contrats liés à la 5G, l'entreprise affiche des ventes nettes de 6,27 milliards de dollars au troisième trimestre 2018, contre 6,53 milliards au deuxième trimestre. De même, elle présente un bénéfice d'exploitation en baisse de 27 % par rapport à l'année précédente.

Une restructuration tournée vers le B2B et la 5G


Cette suppression massive d'emplois va s'accompagner d'une réorganisation de la société. Nokia souhaite à présent se focaliser sur son segment B2B, avec un nombre limité d'entreprises clientes, à la recherche d'une grande qualité de réseau. De plus, la firme va orienter l'ensemble de son activité mobile vers la nouvelle technologie 5G.

Cette restructuration sera effective à partir du 1er janvier 2019. D'ici là, le plan social devrait coûter environ 1 milliard de dollars à l'entreprise finlandaise.
2 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Linky : pour l'ANFR, les Equipements Radio des compteurs sont sans danger pour la santé
Toyota : 50% des véhicules vendus au premier semestre étaient des hybrides-électriques
La NASA détecte un trou noir très inhabituel qui vient contredire nos théories sur l’univers
Contre-nature ou nécessité absolue ? Un ventirad pour Raspberry Pi fait son apparition
La Russie veut armer ses mini-drones de terrain... et ça ne fait pas vraiment rêver
La France va créer son commandement militaire de l'espace
La Zone 51 envahie ? L'armée américaine pourrait répondre par la force
Streaming vidéo : le coût écologique serait désastreux, selon l'association The Shift Project
Pour ou contre : la Nintendo Switch Lite est-elle (vraiment) une bonne idée ?
Neuralink : Musk annonce que la start-up est prête à tester sa technologie sur des humains
scroll top