Espace membre :
flechePublicité

// Windows RT : le premier Windows pour tablettes ARM

Partager ce dossier

Publié par Stéphane Ruscher le Vendredi 14 Décembre 2012

Conclusion


Microsoft Surface
Windows RT représente un gros défi pour Microsoft : porter un système historiquement lié à l'architecture x86 vers des processeurs ARM. Et, sur ce point, on pourrait dire que le défi est relevé, puisque Windows RT, dont les prémices ont été dévoilées début 2011, voit le jour dans les temps.

Néanmoins, on peut tout de même se demander si cette sortie n'est pas prématurée, tant il apparaît que Windows RT est vraiment à l'étroit sur les quelques tablettes ARM déjà disponibles, et arborant pourtant des caractéristiques techniques parmi ce qui se fait de mieux sur cette architecture.

Au crédit de Microsoft, on peut saluer l'effort de sortir un produit, qui même imparfait, existe et sera mis, on l'espère, à jour de manière active pour corriger ses défauts : les tablettes telles qu'on les conçoit aujourd'hui sont de toute façon une catégorie de produits encore jeune, et la firme de Redmond peut se permettre cette démarche agressive, quitte à laisser les premiers utilisateurs essuyer les plâtres.

Windows RT avec Surface - Panneau de configuration


Là où le bât blesse, c'est que Windows RT reste prisonnier de son côté hybride : le bureau est là, mais les applications Windows sont incompatibles, que ce soit sous la forme de portages ou via une virtualisation. C'est une fausse promesse de nature à provoquer une certaine confusion : on trouve actuellement des tablettes Windows capables d'exécuter des applications existantes, et d'autres incompatibles avec cet héritage. À L'inverse, le passage par le bureau reste obligatoire pour effectuer certaines opérations : on conserve donc les inconvénients du passé, mais on perd la plupart des avantages. À terme, on peut dire que se couper d'un lourd historique de compatibilité ascendante peut être bénéfique pour l'innovation, et malgré les défauts de jeunesse de Modern UI, on est convaincu que si Microsoft s'en donne les moyens, l'interface peut devenir un environnement puissant et intuitif, y compris pour la production de contenus. Encore faut-il couper clairement le cordon.

Aussi, on s'étonne un peu que ce ne soit pas le message que Microsoft souhaite envoyer avec OfficeRT, qui fait plutôt figure d'exception. En dehors de quelques optimisations pour le tactile, et d'une application OneNote sous Modern UI, Office RT reste un Office 2013 bridé, et tournant sur l'environnement « classique ». La présence de la suite reste bien entendu un avantage sur la concurrence, les suites bureautiques sur iOS et Android ne nous ayant jamais totalement convaincu. Pourtant, on en attend plus de la part de Microsoft : Office est leur application phare, et il faut qu'elle montre la voie à suivre, qu'elle fasse figure de mètre étalon de ce qu'il faut faire sous Windows RT. On espère sincèrement que Microsoft ne va pas se contenter de cet Office RT hybride et avancer rapidement vers une suite bureautique vraiment moderne.

Windows RT bureau 3


Les frustrations que l'on ressent à l'utilisation de Windows RT sont d'autant plus regrettables que le système n'a pas que des handicaps par rapport à la concurrence, loin de là. L'interface Modern UI est indéniablement très agréable à utiliser en mode tactile, et l'environnement intègre certaines fonctionnalités qui manquent cruellement à la concurrence, et notamment à l'iPad, comme la possibilité de gérer plusieurs comptes utilisateurs, l'affichage de 2 applications simultanées, ou le partage de données entre les application via des API. Le potentiel est clairement là, mais iOS et Android ne font pas du surplace non plus.

Windows RT accueil Modern UI 2


Microsoft livre donc au final la première pierre d'une stratégie osée de mutation vers l'ère « post PC », qui portera peut-être ses fruits à terme, mais qui nous laisse malgré tout sur notre faim à l'heure actuelle, la faute bien sur à un écosystème d'applications forcément limité, mais aussi par une démarche reposant encore trop sur un attachement à une expérience utilisateur qui ne nous semble pas avoir sa place sur tablette. La firme de Redmond nous a montré, avec Windows Phone, qu'elle pouvait proposer un OS complètement neuf, léger et agréable à utiliser. Si l'héritage de Windows a sa place sous Windows 8, destiné à être utilisé principalement sur des ordinateurs de bureau ou portables, il n'y a pas de raison de plomber Windows RT avec ce bagage. On espère donc que Microsoft saura faire preuve d'encore plus d'audace et faire de Windows RT l'OS pour tablettes de premier plan qu'il mérite d'être.

Voir aussi :

Windows 8 : le test
Microsoft Surface : le test
Asus VivoTab RT : une concurrente pour Surface
Windows Phone 8 : le test


Vous aimerez aussi

Article du Vendredi 14 Décembre 2012 par Stéphane Ruscher

Envoyer par mail Envoyer par mail
Chargement des commentaires...
( les afficher maintenant )

flechePublicité

Les bons plans !

Partenaire Clubic.com

Top logiciels Code de la route

Code de la route pour les nuls DL
s'entrainer avant l'examen du code de la route
Réussir son Code de la Route 2008+
Se préparer à l'examen du code de la route
3D-Fahrschule Deutschland-Edition
Apprenez à conduire
Le Permis Moto - Le Permis à la portée de tous
Se préparer à l'examen du permis moto
Priorimètre
Révisez les priorités du code de la route
AutoTest - Driving Theory Practice
Se préparer à l'examen théorique pour avoir le permis de conduire
flechePublicité

BE GEEK ! Avec Clubic Logo

flechePublicité