Windows Store : Microsoft fait enfin le ménage

Microsoft a finalement entrepris de nettoyer son répertoire de téléchargement en introduisant de nouvelles règles à l'attention des développeurs souhaitant mettre leurs applications à disposition des utilisateurs de Windows et Windows Phone.

La semaine dernière, nous rapportions que Microsoft semblait être particulièrement laxiste sur les conditions de publication d'applications au sein du Windows Store. En effet, quelques requêtes au sein de ce dernier révélaient bon nombre d'applications frauduleuses arborant sans gène le logo d'un titre phare gratuit manquant à l'appel.

Wonder Windows Store
Wonder Windows Store
Wonder Windows Store


Il semblerait que Microsoft ait finalement décidé de réagir et sur l'un de ses blogs officiels, l'équipe explique vouloir trouver le juste milieu entre la qualité pour les utilisateurs et les opportunités pour les développeurs. « De temps en temps ce processus est déséquilibré et nous devons le recalibrer », affirme ainsi Todd Brix, responsable général de Windows Apps et Store.

Pour ce faire, Microsoft introduit trois nouveaux critères pour l'obtention de la certification Windows Store app délivrée aux développeurs de Windows et Windows Phone. D'une part, le nom de l'application devra représenter précisément ses fonctionnalités. A titre d'exemple, une "application" baptisée Flash Player est facturée à10,99 et ne propose finalement qu'un lien de téléchargement vers les serveurs d'Adobe. D'autre part l'application devra être placée dans la bonne catégorie. En théorie, si un jeu n'est pas disponible dans le Store, l'utilisateur ne devrait donc pas tomber sur un tutoriel ou un ensemble de cheats dédié à ce jeu pourtant absent du répertoire. Enfin, le développeur devra choisir une icône originale, laquelle sera unique et ne portera pas à confusion.

Wonder Windows Store
Wonder Windows Store
Wonder Windows Store


M. Brix explique que ces nouvelles conditions entrent en vigueur pour les prochaines applications qui seront soumises mais également pour celles déjà présentes dans le Store. Microsoft affirme que « la plupart des développeurs des applications qui sont en violation de nos conditions ont de bonnes intentions et ont accepté d'effectuer les changements nécessaires lorsqu'ils en ont été notifiés ». La firme de Redmond admet toutefois que d'autres ont complètement ignoré ces modification. Actuellement,1500 applications ont ainsi été supprimées.
Modifié le 28/08/2014 à 10h00
Commentaires