Le premier mobile Android a 7 ans : en 2008, on vous présentait l’HTC G1 !

Vidéo : En 2008, on vous présentait l'HTC G1, premier mobile Android au monde

Le 23 septembre 2008, Google levait le voile sur le T-Mobile G1, premier terminal à fonctionner sous Android. La même année nous vous présentions ce même smartphone sous toutes ces coutures au travers d'une vidéo test d'une vingtaine de minutes.

Fabriqué par HTC, le G1 présentait plusieurs caractéristiques particulières. Sur un plan purement esthétique, le mobile ne faisait pas forcément l'unanimité, mariant des lignes quelconques avec un certain embonpoint (même pour l'époque).

Il faut dire que les contraintes d'intégration furent probablement complexes. Le terminal mixait plusieurs modes de saisie. Ainsi, l'écran tactile était complété par un trackball cliquable qui connut son apogée avec l'incontournable HTC Desire (et aussi sa fin de vie après ce même Desire). Ce dernier donnait l'agréable impression de disposer d'une souris à la précision diabolique, outil ô combien pratique pour chatouiller de l'hyperlien sur un petit écran de faible résolution, mais ce n'est pas tout !

Le principal point remarquable du G1 résidait sans conteste dans la présence d'un clavier physique complet rétractable dont les touches — avouons-le - n'étaient pas vraiment adaptées aux gros doigts. Pour boucler le chapitre des interfaces physiques, le premier Andoird introduisait aussi 4 touches physiques, dont une touche « loupe » dédiée à la recherche (Google) aujourd'hui disparue.

HTC G1 par Michael Oryl (Wikipedia)
HTC G1


Côté performances les caractéristiques d'époque mettent en évidence la montée en puissance impressionnante que nos compagnons électroniques ont connu ces dernières années. Alors que l'on commence à taquiner l'octocore atteignant presque 3 GHz, les 4Go de RAM, qu'on se dote de capteurs photo pouvant aller jusqu'à 20 Megapixels, et que les écrans quads HD se généralisent...

...En 2008, l'HTC G1 était équipé d'un processeur Qualcomm monocoeur cadencé à 528 MHz, de 256 Mo de mémoire vive, d'un écran tactile de 3.2 pouces (320 x 480) et d'un capteur photo de 3.15 mégapixels.

Le Magic qui lui succèdera en 2009 se cantonnera au tactile, abandonnant le clavier complet. Lui aussi sera conçu par HTC, ce qui en dit long sur l'aura du constructeur taïwanais à cette époque, et sur la confiance que pouvait lui accorder Google (on se souviendra aussi des mémorables Nexus One et HTC Desire sortis plus tard).

Modifié le 14/11/2008 à 14h22
Commentaires

BE GEEK ! Avec clubic