Gear VR en vidéo : l'Oculus Rift selon Samsung

Vidéo : On savait tout de lui avant même son officialisation : la présentation du casque Gear VR par Samsung n'a pas vraiment surpris l'assemblée. Certains points encore mystérieux ont cependant trouvé une réponse, et nous avons pu le tester brièvement.

Le Gear VR embarque la technologie logicielle d'Oculus VR, entreprise qui a le vent en poupe en matière de réalité virtuelle. L'immersion est plutôt efficace, et la démo, qui permettait d'évoluer au sein du laboratoire de Tony « Iron Man » Stark – Samsung s'est offert un partenariat avec Disney/Marvel – s'est avérée amusante et bien rendue : difficile de deviner qu'un Galaxy Note 4 se trouve à l'intérieur du casque et assure la partie visuelle et immersive. D'ailleurs, point important : cette version du Gear VR ne fonctionnera qu'avec le Galaxy Note 4. Si Samsung nous précise que cette limitation existe « pour le moment », la conception du casque ne semble pas permettre d'imaginer y mettre un terminal doté d'un écran plus petit (ou plus grand).

Si vous portez des lunettes, vous serez sans doute obligé de les enlever pour utiliser le Gear VR, à moins de disposer d'une fine monture. Une molette permet cependant de régler la netteté pour rendre l'expérience confortable, mais à l'inverse de ce qui est proposé sur l'Oculus Rift, il s'avère impossible d'adapter précisément l'image à la correction optique de l'utilisateur. Difficile d'imaginer le porter bien longtemps sans avoir mal à la tête dans une telle situation. On bénéficie malgré tout d'un taux de rafraîchissement de 60 Hz et d'un champ de vision de 96 degrés qui donnent une immersion plutôt convaincante.

Le casque est léger et la navigation se fait en contrôlant un pointeur sur l'écran via l'orientation de sa tête, ce qui s'avère plutôt intuitif. Pour activer les fonctionnalités, on peut mettre le pointeur sur une option et attendre quelques instants qu'elle s'active, à la manière de Kinect. On peut également tapoter sur le côté droit du casque pour valider.

Durant quelques minutes et avec une démo choisie pour impressionner, le Gear VR offre une expérience intéressante. Mais il en faudra bien plus pour justifier l'achat d'un tel produit : Samsung met l'accent sur le côté multimédia et le jeu, mais l'expérience, au-delà de « l'effet Wahou » laisse perplexe en termes d'usage concret. Le contenu sera déterminant, mais en limitant l'utilisation du Gear VR au seul Galaxy Note 4, le Coréen semble destiner son casque à une niche de technophiles. Le Gear VR sera commercialisé d'ici à la fin de l'année à un prix encore inconnu.

Modifié le 04/09/2014 à 03h12
Commentaires

BE GEEK ! Avec clubic