Rachat de Darty par la Fnac : les risques possibles

Vidéo : Quelles sont les conséquences qui pourront découler du rachat de Darty par la Fnac ? On fait le point en vidéo.

La Fnac a annoncé qu'elle mettait la main sur Darty. L'enseigne va détenir environ 51 % du capital émis de Darty. Elle prend donc les rênes de la chaine de magasins, avec en sous-main Vivendi et Bolloré qui détient environ 15% de la Fnac.


La principale conséquence de ce rachat est simple. Un nouveau géant français va émerger. Dans le domaine de l'électroménager, mais aussi de la culture, on parle en cumulé de 330 boutiques en France et d'environ 250 à l'étranger. Le nouvel ensemble va donc ratisser large et considérablement étendre son emprise, son empreinte sur le territoire.

Mais si cette opération de croissance externe va dans le sens du développement de la Fnac, le rachat devrait également avoir des conséquences directes notamment sur le volet social.

Tout d'abord, qui dit rachat dit synergies. Et il faut entendre par là des mesures de rationalisation de l'existant. Afin d'éviter les doublons, il est possible que des magasins ferment, une quinzaine seraient dans le viseur de la direction. Les syndicats ont d'ailleurs déjà émis un avertissement à ce sujet puisqu'ils ont rejeté les propositions de la Fnac. Ils considèrent que l'opération « ne pourra aboutir qu'à un fiasco total sur l'emploi des deux enseignes ». Ambiance.

Les représentants estiment même à 3 000 le nombre de salariés qui devraient être touchés par la perte de leur emploi.
Deuxième point, il faut se rappeler que l'endettement de Darty, mais également de la Fnac est important. Ils vont donc pour ainsi dire cumuler leurs dettes, ce qui va irrémédiablement entraîner une politique visant à rentabiliser l'ensemble. Donc là aussi, il y a un point d'attention à conserver.

Enfin, il faut se rappeler que l'Autorité de la Concurrence avait déjà rendu un avis critique sur la fusion. Elle préconisait des mesures de fermeture de magasins par exemple, ne serait-ce que pour éviter des distorsions de concurrence.

Justement, le rachat n'est pas encore totalement clos, puisque les parties doivent obtenir l'aval de l'Autorité de la concurrence, avant d'être soumis aux votes des actionnaires de Darty et de la Fnac lors de prochaines assemblées générales. À cette échéance, les critiques contre le rachat ne manqueront pas de remonter à la direction.

Modifié le 27/04/2016 à 18h15
Commentaires

Tous les commentaires

  • plutplut
    02/05/2016 17:25:37

    LeGrosWinnie est ce que l'autorité de la concurrence à un concurrent?  je crois pas (et c'est quand même le comble qu'ils aient le monopole ^^)

  • NOXteam
    01/05/2016 19:31:04

    sniperdc il lit bien :>

  • LeGrosWinnie
    28/04/2016 11:38:19

    "Autorité de la Concurrence" Le truc qui pourrit la vie mais que personne ne critique jamais... Pour eux "concurrence" ça veut dire "nous décidons de tout à votre place"... Ils ont décidément tout compris...

  • lionking03
    28/04/2016 10:37:25

    rom-2 arguments ?

  • snakegil
    28/04/2016 10:26:57

    sniperdc d'ailleurs cette vidéo ne sert strictement à rien puisque l'intégralité de l'article est lu :/

BE GEEK ! Avec clubic