Debug : sécurité des données privées, le point crucial de la loi Lemaire

Vidéo : Le projet de loi d'Axelle Lemaire est très multifacettes : Open Data, neutralité du Net, couverture réseau... Mais derrière le chantier, c'est une nouvelle économie de la donnée qui ressort, et son pendant : le respect et la protection de nos vies privées

Dans sa volonté de se ne pas rater la vague de l'Open Data (Royaume-Uni, Danemark, …), le gouvernement ouvre enfin les vannes de la donnée numérique. Il s'agit en premier lieu de créer ce level playing field (situation de non-monopole, de libre concurrence) tant attendu par les start-up françaises. Celles-là n'avaient pas -tel était l'inquiétant constat- les capacités d'utiliser le « nouvel or » des données comme le font les grandes firmes américaines.

Mais ce nouveau jeu comporte des risques, notamment en ce qui concerne le sort qui sera réservé à nos données privées, ou les données des entreprises qui peuvent craindre que le secret industriel et commercial soit menacé. Car c'est une véritable loi de la « transparence pour tous » qui est en cours, et avec cette visibilité accrue naissent de nouvelles pudeurs, parfois justifiées.

Si la CNIL s'inquiète, la loi Lemaire inclut pourtant un certain nombre de garde-fous : Anonymisation des données, sécurisation accrue des e-mails, renforcement des pouvoirs de la CNIL.

Modifié le 21/01/2016 à 17h32
Commentaires

BE GEEK ! Avec clubic