Debug : les Google Glass ne sont pas mortes (Debug #32)

Vidéo : Pas de marché, faiblesses techniques, pas d'usages identifiés, les critiques sont nombreuses à l'encontre des Google Glass. Mais cela signifie-t-il pour autant que le produit est déjà mort-né ?

Sergeï Brin, cofondateur de Google, ne porte plus ses Google Glass sur le nez. Une absence relevée par certains observateurs. Certains développeurs qui avaient auparavant initié des projets avec ce type de dispositif ont depuis baissé les bras.

De son côté, Google se veut rassurant. Le groupe américain a ainsi tenu à précise qu'il demeurait « engagé comme jamais sur les objets connectés et les Glass en particulier ».

Malgré tout, les critiques se font désormais plus vives à l'égard de ces lunettes connectées. Pas de marché, faiblesses techniques, pas d'usages identifiés les avis semblent unanimes. Pourtant la stratégie de Google est claire sur le sujet. Le groupe rappelle qu'il s'agit ici d'un prototype et non d'un produit fini et commercialisable.

Il est donc encore prématuré de considérer que Google est en mesure d'inventer du premier coup un outil totalement indispensable au quotidien. L'innovation est un processus qui se construit par strates. En règle générale, le premier prototype ressemble d'ailleurs toujours très peu au produit final.

Google aborde finalement l'innovation par couches successives et rien ne peut encore dire avec certitudes à quoi ressembleront ses lunettes dans le futur.

Malgré tout, les faiblesses, en particulier techniques existent bel et bien. La faible autonomie ou encore la capacité de nuisance d'un tel dispositif ont déjà irrité certains secteurs. Alors que plusieurs pays réfléchissent à la façon de réglementer le secteur, le cinéma a déjà pris des mesures.

En Grande-Bretagne, les responsables de cette industrie ont par exemple fait le choix pur et simple d'interdire les Google Glass dans les salles obscures, notamment pour éviter le piratage.

Toujours est-il que les Google Glass devraient tout de même être commercialisées l'an prochain. Chacun pourra alors estimer l'intérêt de ce type de lunettes.

Modifié le 20/11/2014 à 11h03
Commentaires

BE GEEK ! Avec clubic