Les MOOC : l'apprentissage ouvert à tous

Vidéo : Les universités s'intéressent aux MOOC, ces cours en ligne ouverts à tous. Ils permettent à un public varié de compléter ses compétences, gratuitement, via Internet. Mais ils sont encore loin de remplacer les cours traditionnels.

Alain Mille est professeur d'informatique à l'université Claude Bernard (Lyon 1). L'organisme compte déjà plusieurs MOOC dans son programme d'enseignement, c'est pourquoi l'enseignant confirme l'intérêt de ce moyen de délivrer du savoir.

Les Massive Open Online Courses (MOOC) sont des formations sur Internet, gratuites et ouvertes à tous. Les cours peuvent porter sur des sujets divers, de la création de start-up à la médecine, en passant par le développement informatique.

L'enseignant lyonnais évoque les bénéfices que les MOOC peuvent apporter à leurs participants. Loin d'avoir vocation à remplacer l'université ou les formations professionnelles, ces cours permettent néanmoins au public de compléter ses connaissances.

Si les cours sont accessibles à tous, ils réunissent surtout les amateurs passionnés d'un sujet, les étudiants cherchant un complément à leurs cours habituels, et les professionnels qui souhaitent approfondir leurs compétences. En somme, « ouvert à tous » ne signifie pas grand public. Quoi qu'il en soit, les MOOC semblent satisfaire les participants, qui sont de plus en plus nombreux.

Les MOOC de plus en plus présents en France


A l'origine, les MOOC ont été initiés aux Etats-Unis, et plus précisément des universités. Ils ont, depuis, traversé l'Atlantique pour arriver en Europe, où ils commencent à peine à se développer. Pour rattraper son retard en la matière, le gouvernement français a notamment lancé sa plateforme de cours en ligne au début de l'année, qu'il a baptisé FUN (France Université Numérique). Une initiative soutenue par une enveloppe de 8 millions d'euros.

Les MOOC représentent donc une opportunité. Tout d'abord pour l'utilisateur, qui est en mesure d'accéder à de nombreux contenus sans devoir se déplacer. Pour l'enseignant, il lui sera plus aisé de toucher un public plus large, pas uniquement situé dans un pays différent.

D'autant que la plupart des personnes passées par ce système témoignent en général d'une grande satisfaction. « Le degré de satisfaction sur les MOOC est énorme. Les apprenants envoient des e-mails pour remercier les professeurs, ce qui n'arrive pas si souvent avec les étudiants traditionnels ».

Modifié le 12/12/2014 à 15h33
Commentaires

BE GEEK ! Avec clubic