CES 2016 : LG persiste et signe en faveur de l'OLED pour ses TV

Vidéo : Au CES de Las Vegas, LG confirme son engagement en faveur de la technologie OLED, dont il estime avoir résolu les principaux défauts.

L'électronique grand public a toujours aimé les grandes batailles technologiques : rétroprojecteur contre tube cathodique, plasma contre LCD... et maintenant LED contre OLED. Face à des acteurs comme Samsung ou Sony qui se concentrent sur les écrans LED, LG fait figure de cavalier seul avec l'annonce, au CES de Las Vegas, d'une nouvelle ligne de téléviseurs OLED composée de huit modèles.

Cette orientation n'est pas exclusive : LG développe aussi des gammes LED très réussies, mais c'est autour de l'OLED qu'il concentre sa communication et ses annonces stratégiques. La dernière en date se veut l'illustration de cet engagement : LG a en effet programmé un investissement d'environ 8 milliards d'euros pour ses futures lignes de production OLED, censées entrer en service d'ici 2018.

Au CES de Las Vegas, LG concentre donc une bonne partie de son espace télévision à la mise en scène des mérites de l'OLED. En premier lieu, c'est toujours la finesse exceptionnelle des écrans qui frappe : quelques millimètres seulement, du fait de l'absence de rétroéclairage. Vient ensuite le contraste, toujours exceptionnel puisque cette technologie permet d'obtenir des noirs absolus.

En 2016, LG affirme avoir résolu les principales faiblesses associées à l'OLED. En premier lieu, la durée de vie, considérée comme problématique sur les premières générations d'écrans, avec des téléviseurs désormais donnés pour 30 000 heures d'utilisation, un chiffre en phase avec ce qu'on l'on connait dans l'univers des TV LED. La marque indique également avoir généralisé et amélioré les dispositifs permettant de lutter contre le phénomène de marquage susceptible d'affecter ces dalles. Si un logo affiché en permanence est détecté, la TV va par exemple automatiquement baisser la luminosité des pixels concernés.

Enfin, LG a travaillé à optimiser la luminosité de ses écrans, un point sur lequel l'OLED a u mal à rivaliser avec les valeurs obtenues dans le monde LED. L'ensemble de ses modèles 2016 est ainsi capable d'atteindre les 540 nits réclamés par la norme Ultra HD Premium. Les modèles les plus haut de gamme, dont le G6 Signature illustré dans notre vidéo, seront capables de monter encore plus haut.

Pour aller plus loin, voir aussi :

Modifié le 08/01/2016 à 23h44
Commentaires

Tous les commentaires

  • gecko131
    13/01/2016 09:53:03

    Pour la commercialisation massive à prix "démocratique", tout laisse à penser que ce cera pour 2018 (date annoncée par LG); les usines LG, mais aussi Samsung devraient être en capacité de fournir des dalles OLED à cadence industrielle; des marques Chinoises probablement aussi. Avant 2018, il faudra faire avec des prix élevés et soit casser son cochon, soit attendre ...  Pour info. Philips entre dans la danse de l'OLED, mais probablement tout comme Panasonic, en utilisant des dalles LG.

  • bep-bep
    10/01/2016 12:37:11

    kroman Pour avoir vu une tv oled en demo , La luminosité et est largement correcte je trouve , après c'est peut être pas assez pour certaines personnes .

  • SamGold
    10/01/2016 00:27:30

    C'est génial mais j'ai déjà vu le même écran au CeBIT 2008. Ils excitent tout le monde dans les showroom mais on attend toujours une commercialisation massive à des prix correctes.

  • LedragonNantais
    09/01/2016 22:02:21

    Vivement la démocratisation des ecran IGZO, et laser (de Mitsubishi)

  • ar-s
    09/01/2016 20:11:51

    Pareil chaton51. J'ai un bon vieux plasma (samsung) qui à 9 ans, hormis le poids de fou de cet écran, je ne regrette vraiment pas mon achat ci ce n'est le manque de connectique réseau dû à l'époque.  D'ici un an ou 2 l'OLED sera mature et je pourrai le remplacer à un prix raisonnable, j'adore qu'un plan s'déroule sans accrocs ! ^^

BE GEEK ! Avec clubic