Les Youtubeurs suspectés de publicité déguisée

Vidéo : Présentation de produits fournis par des marques, partenariats dans le cadre d'opérations publicitaires, certains YouTubeurs naviguent entre véritable média et promotion.

Les services de la Répression des fraudes cherchent à mettre au clair la publication de certains « tweets ou messages sur des blogs » pouvant être favorables à une marque ou à un produit. Elle s'intéresse plus particulièrement à ces éléments lorsqu'aucune mention à un financement de la même marque ne figure sur ces publications.

L'idée n'est pas de mettre à l'index les éventuels partenariats signés par des YouTubeurs avec des marques. Lorsque ces opérations sont clairement identifiables comme étant des événements publicitaires, aucune critique ne sera soulevée par les autorités.

La Répression des fraudes scrute désormais les publications de certains YouTubeurs afin de déterminer si ces derniers indiquent clairement si leur contenu est le résultat d'un partenariat commercial. Dans le cas contraire, l'organisme estime que « la qualification de pratique commerciale trompeuse peut trouver à s'appliquer sous réserve de l'appréciation souveraine des tribunaux ».

Si les personnes visées sont reconnues coupables d'avoir conduit des pratiques commerciales trompeuses, elles encourent des peines allant jusqu'à 300 000 euros d'amende et/ou 2 ans d'emprisonnement.

Plus d'informations : Les YouTubeurs font-ils de la publicité déguisée ?

Modifié le 08/03/2016 à 15h42
Commentaires

BE GEEK ! Avec clubic