Apple : Tim Cook s'oppose à la demande du FBI

Vidéo : La société Apple a reçu une injonction l'obligeant à coopérer avec les forces de l'ordre aux Etats-Unis pour déchiffrer le contenu de l'iPhone du tueur de San Bernardino. Dans une lettre ouverte, Tim Cook dénonce cette décision.

Apple se positionne publiquement en faveur du chiffrement des données des utilisateurs et a pointé à plusieurs reprises les tentatives des autorités l'obligeant à coopérer dans leurs enquêtes.

Mais un événement récent remet le sujet sur le premier plan. Le 2 décembre dernier un jeune homme accompagné de sa femme ont tué 14 personnes à San Bernardino en Californie avant d'être abattus par la police. Hier une cour fédérale a ordonné qu'Apple coopère avec le département technique du FBI pour déverrouiller le chiffrement d'iOS sur l'iPhone du tueur.

Mais Apple ne compte pas changer de posture. Son PDG Tim Cook a publié une lettre ouverte dans laquelle il revient sur les enjeux liés au chiffrement. Il rappelle tout d'abord que l'iPhone contient plusieurs données personnelles qu'il est important de protéger via un dispositif de chiffrement pour garantir la vie privée de l'utilisateur. Il ajoute que la société a coopéré avec le gouvernement suite au massacre de San Bernardino en retournant différentes informations après avoir reçu plusieurs mandats. Mais les choses seraient allées trop loin.

Modifié le 17/02/2016 à 14h58
Commentaires

BE GEEK ! Avec clubic