Espace membre :
flechePublicité

Apple obtient un brevet pour les coins arrondis de l'iPad

Partager cette actu
Apple vient de se voir accorder un dépôt de brevet lié au design de son iPad. En ligne de front, les coins arrondis de la tablette, très souvent cité dans ses litiges contre Samsung en matière de design de produits.

« Apple n'a pas le monopole des terminaux aux bords arrondis » clament souvent les représentants de Samsung lorsqu'il s'agit de mettre en avant les attaques de la firme de Cupertino en matière de design. Le monopole, peut-être pas, mais Apple détient désormais un brevet lié au design original de l'iPad, qui met particulièrement en avant ces fameux coins arrondis.

On aurait pu croire qu'Apple disposait déjà d'un tel brevet, mais ce n'était pas tout à fait le cas jusqu'au 6 novembre dernier, date à laquelle le United States Patent and Trademark Office a validé le brevet D670 286 nommé « dispositif d'affichage portable » (PDF). Jusque-là, Apple ne disposait que d'un brevet, le D504 889 basé sur un concept plus général, déposé en mars 2004, et sans doute lié à un prototype de la firme. Le nouveau brevet montre une tablette fidèle à l'iPad, notamment en raison de son bouton Home.

brevet design ipad

Déposé en novembre 2010 pour une validation près de 2 ans plus tard, le brevet 286 pourrait potentiellement être intégré par Apple à ses attaques contre Samsung. Il faut rappeler que, par le passé et plus particulièrement dans le procès américain, le brevet de design 889 n'a pas totalement servi à Apple, puisque le jury populaire a décrété que la tablette Galaxy Tab 10.1 ne le violait pas. Résultat des courses : le terminal de Samsung, à l'époque interdit à la vente aux USA, a vu son injonction levée récemment.

Mais les dessins présents dans le nouveau brevet d'Apple ne concernent pas uniquement l'iPad : en se penchant sur le document et sur les visuels, on remarque de très nombreux éléments en pointillés. Le brevet souligne alors que « les pointillés sur les dessins montrent des parties du dispositif d'affichage portable qui ne forment pas les parties revendiquées du modèle. » En somme, seules les lignes claires comptent : et une fois les lignes en pointillés enlevées, il ne reste finalement qu'un rectangle aux bords arrondis.

Un brevet trop général… ou trop précis ?

Pour les observateurs, ce nouveau brevet pourrait ne pas pouvoir être exploité par Apple, en raison d'une désignation trop générale, puisqu'il ne s'agit que d'un contour, en somme. « Ce brevet ne donne aucun nouvel avantage à Apple, dans la mesure où personne ne va tenter de commercialiser un sosie de l'iPad aujourd'hui » a expliqué Lea Shaver, un professeur juridique de l'université de McKinney, à Wired. Outre la dimension générale du brevet, ce dernier met également en avant une liste de terminaux de comparaison qui sont, pour la plupart, antérieur à l'iPad sorti en 2010 : il sera donc sans doute difficile pour Apple de faire jouer la primeur d'un design déjà présent auparavant chez Sony, LG ou HP.

D'un autre côté, pour Lea Shaver, il sera également difficile pour Apple d'exploiter ce brevet puisque le design présenté est aux proportions de la tablette d'Apple. « La tablette Galaxy est très différemment proportionnée dans sa longueur et sa largeur, si on la compare à l'iPad » explique-t-elle. En somme, ce nouveau brevet ne devrait pas changer la donne dans l'affaire opposant Samsung à Apple, mais pourrait être cité dans d'autres dossiers, pour le meilleur ou pour le pire.

Vous aimerez aussi

Envoyer par mail Envoyer par mail
Chargement des commentaires...
( les afficher maintenant )

flechePublicité

Les bons plans !

Partenaire Clubic.com

Top logiciels

Dreamweaver CS6
Le poids lourd de l'édition HTML
WampServer
Installer facilement PHP et MySQL sous Windows
KompoZer
Editeur de site web prenant la suite de NVU
La Boite à Couleurs
Obtenir les valeurs de la couleur d'un pixel
Kodak EasyShare
Gerer ses photos et les publier sur le service EasyShare
Nvu
Création de site Web Open Source
flechePublicité

BE GEEK ! Avec Clubic Logo

flechePublicité