le mardi 21 décembre 2010

Apple bouche la fuite d'une application Wikileaks sur l'App Store

Logo Application Wikileaks iPhone
Mise en ligne samedi, la première application iPhone non officielle dédiée au fameux Wikileaks n'aura pas fait long feu : selon son auteur, Apple a en effet procédé à son retrait de l'App Store dans la nuit de lundi à mardi.

Voilà qui ne manquera pas d'alimenter la controverse relative à la politique de modération pratiquée par Apple au niveau de son kiosque de téléchargement d'applications mobiles : une application non officielle dédiée au très médiatique Wikileaks a en effet été retirée de la vente mardi matin, sans qu'aucune explication n'ait pour l'instant été transmise à son auteur, un Russe du nom d'Igor Barinov.

Facturée 1,99 dollar sur la version française de l'App Store, l'application permettait de consulter dans un format adapté à l'écran des terminaux mobiles d'Apple une partie des « câbles » publiés par le site Wikileaks, ainsi que le compte Twitter alimenté par l'équipe de Julian Assange. Lors de sa mise en ligne, Igor Barinov avait promis qu'un dollar serait reversé à Wikileaks sur chaque vente réalisée. Las, mardi matin, le développeur annonce, capture d'écran à l'appui, que l'App Store n'autorise désormais plus le téléchargement de son application, achetée plus de 2800 fois depuis sa mise en ligne.

Apple, qui n'a pour l'instant pas commenté ce retrait, n'a jamais fait mystère de sa volonté de contrôler de près la nature des applications qui transitent par sa plateforme, comme en témoignent les nombreux retraits déjà constatés (client BitTorrent, applications sexy, etc.). Le caractère à la fois politique et hautement polémique des contenus publiés par Wikileaks semble ici avoir fini par susciter quelques craintes, quelles qu'en soient les motifs, alors que l'application avait franchi les étapes de contrôle préliminaire à la publication sur l'App Store.

Wikileaks iPHone
Modifié le 21/12/2010 à 09h20
Commentaires