Quelles protections roller choisir ?

Pour les personnes qui démarrent le roller La chute est fréquente dans les premiers jours de pratique de ce sport. Elle fait donc partie intégrante de l'apprentissage, et dans le but de limiter les traumatismes, il est indispensable de protéger son corps. Les protections de roller sont là pour ça. Certaines sont indispensables comme les protège-poignets car la chute est généralement violente sur cette articulation complexe et fragile. Concernant les traumatismes sur les genoux, l'impact est moins percutant, car l'appui des mains soulage la pression sur les rotules, mais les complications sont, malheureusement, fréquentes. En dehors de ces deux protections pour roller incontournables, le short renforcé au coccyx peut s'avérer utile aux débutants seniors. De même pour les protège-coudes et le casque.

Après quelques séances de pratique
Avec l'expérience, les chutes seront moins fréquentes. Pour autant, les protège-poignets et genoux doivent rester l'équipement de base de toute pratique du roller. Pour les adolescents fougueux ou les personnes qui s'exercent à la compétition, l'utilisation des protections de roller telles que casque et « coudières » est fortement recommandée afin d'éviter traumatisme crânien et articulations endommagées à vie. Quoi qu'il en soit, il n'est pas nécessaire non plus de se barder de toutes les protections roller existantes. En effet, le sentiment de liberté doit dominer dans les sorties roller. Énergie, endurance, rapidité et réflexes aiguisés sont des facultés indissociables de cette activité physique. Trop de gainage, par une sur-utilisation de protections, rigidifie le corps et porte préjudice à la glisse qui requiert fluidité, harmonie et liberté de mouvements.