Quel ordinateur de plongée choisir ?

Niveaux de plongeur et utilité des ordinateurs de plongée Il existe cinq niveaux de plongeur en France. Le niveau de pratique I correspond à celui du plongeur qui peut descendre jusqu'à vingt mètres tout en étant encadré. Le niveau II permet de descendre à la même profondeur en toute autonomie. Le niveau III autorise la descente jusqu'à soixante mètres avec d'autres plongeurs. La possession des niveaux IV et V permet d'encadrer d'autres pratiquants. L'ordinateur de plongée, quant à lui, se présente soit sous la forme d'une montre soit sous celle d'une console. Il permet de connaître la profondeur, le temps passé sous l'eau et donne des informations précieuses sur la décompression et la remontée. On comprend que la performance d'un tel appareil dépende du niveau du plongeur.

Les fonctions essentielles que doit présenter un ordinateur de plongée
Un tel appareil doit disposer au minimum d'un algorithme permettant de calculer électroniquement la décompression en fonction de différents facteurs externes, d'un capteur de pression et d'humidité, d'une horloge, d'une alarme pour avertir le plongeur, d'une capacité mémoire pour l'enregistrement des informations et d'un écran à cristaux liquides. L'ordinateur de plongée peut intégrer également un compas numérique, une interface pour la connexion avec un ordinateur portable ou de bureau. Il doit en outre proposer le rétroéclairage surtout utile en plongée de nuit et être facile d'utilisation. Ce type d'ordinateur s'approche de plus en plus aujourd'hui des conditions réelles de plongée. Son prix varie en fonction du degré de sophistication, de la précision et des fonctionnalités proposées.