Licol ou filet, que choisir ?

Un licol, dans quel contexte ?
Composé d'éléments en cordes synthétiques ou en cuir, c'est l'accessoire indispensable pour mener votre cheval en main. Que ce soit pour le sortir du boxe et l'attacher un moment, l'emmener en main ou bien le faire monter dans un camion, c'est un licol qu'il vous faut. En effet, le but est simplement de pouvoir guider votre équidé en douceur et éventuellement l'attacher afin d'éviter une course-poursuite improvisée. Si votre relation avec votre cheval vous le permet (éducation éthologique), vous pourrez également le monter avec un simple licou en guise de contact avec sa tête.

Et le filet ?
Voici un harnachement plus complet, étudié pour le travail monté ou longé. Bien que dérivé du licou quant au concept (muserolle, dessus de tête, montants et sous-gorge), le filet comprend une têtière passant sur le front du cheval pour un meilleur maintien, ainsi qu'un mors établissant le contact avec la bouche. C'est par le mors que le guidage monté se transmet (changements de direction, ralentissements, etc.) Généralement en cuir, le filet doit être entretenu afin de rester souple, et le mors doit être lavé régulièrement pour éviter toute blessure à la commissure des lèvres du cheval. Le choix d'un filet se fait en fonction de la morphologie ainsi que de la taille de la tête de l'équidé, mais aussi en fonction de son caractère et du type de travail souhaité afin d'adapter le mors de manière optimale.