Comment choisir un kimono ?

Le kimono, le secret des arts martiaux Tenue oligatoire dans certains arts martiaux tels que le karaté, le jiu-jitsu brésilien ou encore le judo, le kimono est fabriqué dans du coton, plus rarement du polyester, et existe en différentes couleurs : blanc, noir, bleu, etc. Une ceinture finalise l'ensemble afin d'indiquer le grade de l'élève (blanc, jaune, orange, vert, bleu, marron et noir en karaté). Il est important de cibler votre choix selon votre discipline. En effet, la tenue de jiu-jitsu brésilien est fabriquée dans un coton plus résistant en raison des saisies. Ce n'est pas le cas du karaté, avec un article conçu pour la frappe. Les kimonos sont déclinés selon les gabarits, par exemple A3 correspond à un kimono pour homme (1m78-1m91 pour 80 à 85kg).

Comment bien choisir votre tenue
L'aspect global du kimono est fondamental. Le professeur ou les organisateurs de compétition peuvent refuser une personne portant une tenue trop courte, froissée ou sale. Il existe plusieurs types de cotons qui permettent soit de favoriser l'aération soit de résister aux saisies ou de marquer les mouvements. En karaté lors des katas, le sifflement du vêtement est toujours signe de maîtrise. Lors du lavage, le kimono rétrécit forcément. Vous pouvez donc soit le faire rétrécir définitivement au sèche-linge soit acheter un modèle pré-rétréci pour limiter le phénomène. Si vous souhaitez ajouter des patchs avec le nom de l'école ou une devise, vous devez veiller à les mettre dans des endroits autorisés et à les fixer de façon correcte en les cousant ou en les thermocollant.