Kettlebells : quels poids choisir ?

Le principe de cet objet
Le terme de kettlebells désigne des poids d'entraînement physique traditionnels russes. L'objet en fonte adopte une forme ronde ou bien de trapèze, équipé d'une grande anse qui permet de le soulever dans diverses positions. A l'instar des haltères traditionnels, il existe des kettlebells de poids variés. En revanche, si les haltères affichent un équilibre, la répartition du poids de l'accessoire d'entraînement soviétique est totalement décentrée. Cela oblige l'athlète à un effort supplémentaire pour lutter contre cette répartition de charge déséquilibrée, entre l'anse qui sert de poignée et la masse de fonte. L'accessoire permet de solliciter de nombreux groupes musculaires et d'adopter des positions de port plus variées qu'avec les haltères classiques. Les exercices prennent souvent la forme de portages immobiles prolongés ou de balanciers.

Choisir le poids adapté
La sélection du poids de vos kettlebells s'effectue en fonction de votre morphologie, notamment de votre poids, ainsi que de votre niveau sportif. Un poids raisonnable d'initiation pour un homme sans passif sportif se situe aux alentours de huit kilos. Pour une femme débutante, plutôt sédentaire, le bon poids d'initiation est d'environ 4 kilos. Pour les messieurs plus affûtés n'ayant jamais manipulé l'accessoire, 12 kilos semblent être un poids de découverte raisonnable. Ce poids sera rapidement abandonné au profit d'une charge intermédiaire de 16 kilos très efficace. Le poids de 20 kilos s'adresse aux pratiquants chevronnés. A partir de 24 kilos, et toutes les déclinaisons au-delà, 28kg, 32kg, 40kg et plus, s'adressent vraiment aux compétiteurs professionnels.