Quelle épuisette pour quel type de pêche ?

Un outil indispensable pour soulager poisson et matériel
Sortir le poisson de l'eau n'est pas toujours une mince affaire, surtout lorsque l'on a réalisé une jolie prise de plusieurs kilos. Le poisson, en bout de fil, s'il est suffisamment agité ou suffisamment lourd, peut fatiguer le matériel, voire le casser. L'épuisette est l'alliée du pêcheur dès lors qu'il faut soulager le matériel du poids du poisson hors de l'eau. C'est aussi un élément utile pour accélérer la fin de prise. Et, lorsque l'on a décidé de remettre le poisson à l'eau une fois photographié, elle devient aussi un moyen très efficace de soulager la gueule du poisson au moment où on le tire hors de l'eau.

A chaque type de pêche son matériel
Plus son ouverture est grande et plus la tête d'une épuisette est lourde. Les pêcheurs au coup, qui pêchent souvent au loin, privilégient donc les ouvertures de moins de 60 cm pour éviter la casse - et utilisent un pied comme support de levier. Pour la pêche à la truite, on privilégiera les têtes en forme de raquette, au bout d'un bras pliant ou télescopique, pour leur facilité de manipulation à grande distance. Les carnassiers, plus longs ou plus lourds, nécessitent quant à eux un matériel d'épuisetage robuste, léger, aux diamètres de 80 cm au moins et munis de filets profonds. Enfin, il convient de prévoir des ouvertures d'au moins 1 mètre de diamètre en cas de possibilité de prise de carpes - une prise de plus de 6 kg risquerait sinon de ne pas y rentrer.