Guide d’achat : carte mémoire

Carte mémoire : comment ne pas se tromper ?

Les cartes mémoire ont su progressivement se rendre indispensables pour améliorer la capacité de stockage de nos appareils photo, smartphones, tablettes et autres caméscopes HD. Mais comment s’y retrouver dans la jungle des sigles et des formats ? On vous explique tout !

1. Choisissez un format compatible avec votre appareil

Il existe plusieurs formats de cartes mémoire. Le plus souvent, sachez que le choix du format vous sera imposé par votre appareil, qui sera compatible avec l’un mais pas avec l’autre.

La norme qui domine largement le marché est actuellement celle du « Secure Digital », ou SD. Les cartes SD se distinguent par leur universalité et peuvent être utilisées indifféremment dans un smartphone ou une tablette, mais aussi par exemple un lecteur MP3, un appareil photo numérique, un caméscope voire une console de jeux ! Certains appareils photographiques, cependant, continuent à privilégier le format « CompactFlash ». Différents fabricants, enfin, ont fait le choix de développer un format de carte mémoire unique pour leur propre écosystème (MMC, xD, Memory Stick…).

Astuce : ne vous aventurez pas à acheter une carte mémoire sans consulter au préalable la notice d’utilisation du produit ou, encore mieux, allez directement dans une boutique avec votre appareil !

2. Quelle capacité de stockage ?

La plupart des cartes mémoire proposent aujourd’hui une capacité minimale de 4 Go, même si des modèles à 1 ou 2 Go peuvent encore se trouver. En ce qui concerne plus spécifiquement les cartes SD, sachez tout d’abord que l’on distingue les cartes SDHC, dont la capacité est comprise entre 4 et 32 Go, et les cartes SDXC pour les capacités supérieures (jusqu’à 2 To, voire davantage) : il est important de vous montrer vigilant, car les appareils compatibles avec du SDHC ne le seront pas toujours avec du SDXC !

Le choix précis de la capacité de stockage se fait donc en fonction de l’utilisation et de l’appareil : privilégiez par exemple un volume important pour un caméscope HD ou un appareil photo à haute résolution. Inutile en revanche d’être trop gourmand pour un banal baladeur MP3.

Bon à savoir : une carte mémoire de 32 ou 64 Go constitue aujourd’hui la norme et peut se prêter à tous les usages.

3. Quelle vitesse de transfert ?

La vitesse de transfert des données depuis la carte jusqu’à votre appareil ou dans le sens inverse (on parle alors de vitesse d’écriture) est un critère essentiel pour mieux comprendre les différences parfois considérables de tarification d’un modèle à l’autre. Chaque carte mémoire fait l’objet d’une classification en fonction de sa « classe », qui équivaut au nombre de mégaoctets transférés par seconde : une carte de classe 10 permet par exemple le transfert de 10 Mo/s.

D’autres fabricants utilisent des sigles différents, notamment en ce qui concerne les modèles haut de gamme : la norme UHS-I équivaut ainsi à plus de 100 Mo/s, et de nombreuses cartes proposent désormais de l’UHS-II ou USH-III.

Bon à savoir : une vitesse de transfert élevée est essentielle pour prendre des photos HD en rafales ou pour filmer en haute définition.

4. De quel budget disposez-vous ?

Les cartes mémoire à haute performance atteignent des prix élevés lorsqu’elles sont dotées d’une grande capacité de stockage. À partir de 128 Go, vous devrez souvent débourser plus d’une centaine d’euros. À l’inverse, une micro SD pour smartphone de 8 ou 16 Go démarre désormais à 5 € dans la plupart des enseignes spécialisées ainsi que sur Internet !

Conseil : le prix d’un gigaoctet en plus est devenu dérisoire. Ne vous privez pas inutilement d’un espace supplémentaire qui pourrait s’avérer précieux !

Vous avez bien déterminé le type de carte mémoire dont vous avez besoin ? Faites votre choix parmi les nombreux modèles disponibles sur cette page.