Comment choisir un blouson de ski ?

Imperméabilité et respirabilité
L'imperméabilité des blousons de ski est l'élément primordial à considérer avant l'achat. Plus le nombre de mm est élevé, plus le vêtement est imperméable. Au-delà de 8 000 mm, on estime que l'imperméabilité est très bonne. Le principe est simple : la membrane, un film synthétique, est constituée de pores suffisamment petits pour ne pas laisser passer l'eau mais assez gros pour que la transpiration puisse s'évaporer correctement. Attention également à ce que les coutures soient thermosoudées ou collées pour être parfaitement étanches. La respirabilité des blousons de ski est également à prendre en compte. La plupart dispose de zips de ventilation sous les aisselles pour réguler la transpiration.

La doudoune, plus efficace
La chaleur de la veste de ski dépend de son épaisseur. Les blousons sans ouate, souvent garnis de polaire, sont très fins et suffisent pour du ski de randonnée ou ceux qui ont très chaud pendant l'effort. Bien que complètement étanche, et ce même dans les conditions climatiques les plus dures comme l'humidité, le froid ou le vent, ces blousons de ski ne produisent aucune chaleur. Ils sont généralement constitués de fibres qui emprisonnent l'air, créant une isolation thermique innée. Les blousons de ski de type ""doudoune"" sont idéaux pour les frileux mais aussi parfaits pour les expéditions en haute montagne. Certains comportent du duvet mais les mieux sont ceux fourrés de plumes car ils assurent une protection accrue contre le froid. Logiquement, plus le blouson de ski comporte de plumes, plus il tient chaud.