Guide d’achat : le blender sous toutes ses coutures

L’essentiel pour choisir son blender

Smoothies, jus, soupes, glaces pilées, crèmes… Le blender est un vrai caméléon en cuisine. Toutefois, il faut être vigilant lors de sa sélection, car un ingrédient mal mixé est vite arrivé. Pour éviter ce désagrément, nous vous proposons quelques conseils pour acheter votre modèle en toute connaissance de cause.

Qu’est-ce qu’un blender ?

Il s’agit d’un appareil électroménager dont on se sert pour réduire les aliments en purée, soupe, liquide, ou pour hacher. Pour cela, le blender est doté de lames en acier qui, lorsque vous actionnez votre appareil, tournent à grande vitesse pour produire le résultat escompté. Il se compose également d’un socle et de plusieurs boutons correspondants à la fonction de votre choix. Il existe des versions avec plus ou moins de puissance et de fonctionnalités. Voici les critères à prendre en compte selon vos besoins.

Ergonomie : c’est vous qui choisissez

Selon l’usage que vous souhaitez faire de votre blender, il vous faudra choisir des options spécifiques. Vitesse de rotation, matière, programmes… Le champ des possibles est (presque) infini.

La capacité de remplissage du bol

Si vous avez plus d’une bouche à nourrir, mieux vaut miser sur un blender avec une taille de bol plus importante. Un récipient de 400 ml ne vous offrira pas plus d’un smoothie, tandis qu’un modèle de 1 ou 2 litres en régalera plus d’un. Notez que certains appareils sont dotés de deux bols de tailles différentes, pour s’adapter à toutes les occasions.

La matière du bol

Pour rallonger la durée de vie de votre blender, privilégiez les bols en verre ou en inox, bien plus solides que le plastique. Seul hic avec l’inox : impossible de voir la préparation en cours.

La programmation

Vous pouvez, au choix, opter pour un mode manuel ou électronique. Avec le premier, vous sélectionnez la vitesse de mixage, tandis que le second régule automatiquement la vitesse selon la préparation (glace pilée, smoothie, hachures fines…).

Conseil : quelles que soient vos préférences ergonomiques, veillez à choisir un modèle dont les lames se nettoient simplement. Sans quoi, cela peut rapidement devenir un vrai casse-tête.

La capacité de mixage : tout dépend de votre préparation

Le moteur est l’élément principal donnant au blender sa puissance. Les appareils ménagers les moins puissants sont d’environ 300 watts et ne permettent de réaliser des préparations qu’à partir d’ingrédients assez mous ou déjà précuits. Pour vos recettes à partir de glace, fruits congelés ou autres aliments plus durs, optez pour un moteur de 500 watts minimum. Notez que la puissance peut atteindre jusqu’à 1200 watts pour les plus performants.

Conseil : si vous souhaitez réaliser des émulsions (mayonnaise ou chantilly par exemple), privilégiez un blender avec fonction pulse intégrée.

Le bruit

On voit rarement blender et silence dans une même phrase. Et pour cause, le moteur sur ce type d’appareil émet des sons assez puissants. Il existe cependant des modèles dits « silencieux », c’est-à-dire à 70 dB (soit 10 dB de moins que la moyenne). Mais attention, qui dit moins de bruit dit mixage moins efficace. Il est en effet difficile de mixer des aliments durs sans faire fonctionner les lames à plein régime.

Conseil : pour étudier le rapport qualité/bruit, n’hésitez pas à faire un test en magasin.

Vous avez maintenant toutes les clés en main pour choisir le de vos rêves. N’hésitez pas à consulter notre sélection de modèles sur cette page !