Barque de pêche

Aucun résultat
Quelle matière choisir pour ma barque de pêche ?

Les stars des lacs aux eaux tranquilles
Le bois étant totalement dépassé en dehors des balades pour nostalgiques, il reste quatre grands types de matériaux pour les barques de pêche. Les deux premiers partagent le désavantage de perdre environ 20 % de l'espace disponible, pour ménager des réserves de flottaison. Il s'agît de la fibre de verre et du polyéthylène (ou plastique comme on le désigne à tort). Ils sont également difficiles à réparer en cas de gros dégâts et assez sensibles aux UV lors du stockage en extérieur. Néanmoins, la fibre de verre possède l'avantage de ne demander que de faibles compétences pour réparer les petits chocs. Côté coûts, le polyéthylène est le champion toutes catégories. Cela explique pourquoi nous voyons ces petites barques de toutes les couleurs sur les bords de beaucoup de lacs.

Faire preuve d'originalité
Lorsque l'espace de stockage fait défaut, il est possible de se tourner vers une barque à boudins gonflables. Sa durée de vie reste néanmoins limitée et l'espace intérieur n'est pas des plus pratiques pour la pêche. Le graal du pêcheur prévenant et endurant reste la barque de pêche en aluminium. Légère, aménageable facilement, résistante, elle combine beaucoup d'atouts. En revanche, son prix et ses dimensions font parfois fuir le pêcheur avisé. Elle est toutefois la meilleure option, si vous souhaitez délaisser les rames et rejoindre vos lieux de pêche au moteur. L'espace intérieur est souvent ample, puisque les parois ne mesurent que quelques millimètres d'épaisseur.