Guide d’achat : comment choisir votre aspirateur-balai ?

L’essentiel pour acheter mon aspirateur-balai en toute sérénité

Produit ménager en vogue dans l’Hexagone, l’aspirateur-balai séduit par sa facilité d’utilisation et son aspect pratique. Mais au vu de son boom impressionnant sur le marché, il est parfois difficile de faire un choix parmi différents modèles. Comment trouver l’heureux élu ? En consultant notre guide d’achat, tou
t simplement.

Quelles sont les caractéristiques principales d’un aspirateur-balai ?

Le succès de cet appareil ménager s’explique par ses nombreuses fonctionnalités. Il est facilement manipulable, doté d’une qualité de dépoussiérage quasi similaire aux aspirateurs traîneaux et d’une autonomie croissante. En outre, sa forme verticale permet de ne pas avoir à se baisser lors des tâches ménagères. À cela s’ajoute le faible poids et le caractère peu encombrant de l’aspirateur-balai, puisque la majorité des modèles fonctionnent sur batterie et sont sans fil. Nota bene : ce dernier élément vous concerne tout particulièrement si vous vivez en petite surface. Certains utilisateurs émettent toutefois un bémol sur le manque d’autonomie et le bruit émis par ce type de matériel. Afin de prendre votre décision en toute objectivité, voici les points clefs à considérer avant votre achat.

La maniabilité et le confort : à prioriser lors de votre achat

Un aspirateur-balai sera facilement manipulable en fonction de son poids et de son équilibrage. C’est simple : plus votre produit est léger, plus il est facile à manier. Le second aspect pourra être vérifié selon la capacité de rangement de votre appareil. Certains tiennent mieux en position parking (à la verticale) que d’autres. Vous souhaitez maximiser votre espace ? Ne lésinez pas sur ce point, surtout si votre appartement fait moins de 30 mètres carrés…

Conseil :
Pour un gain de place, privilégiez un aspirateur-balai qui se range à la vertical.

La capacité d’aspiration : quelle brosse convient le mieux à mon intérieur ?

Ce critère est primordial si vous souhaitez faire de l’ng>aspirateur-balaig> votre équipement ménager principal. L’objectif est qu’il puisse aspirer sans effort et sans que la brosse ne colle trop au sol. Certaines brosses d’aspirateur-balai sont dotées d’une bandelette de poils doux et souples à l’arrière, ce qui permet de ramasser les déchets n’ayant pas été aspirés du premier coup par la partie avant. Cela s’avère très utile pour les surfaces molles comme la moquette ou les tapis, où viennent se nicher toutes sortes de saletés. Notez que certains modèles sont équipés d’une seconde brosse spécifiquement dédiée aux sols durs (carrelage, parquet…). Non négligeable si votre logis combine les deux types de surface.

Conseil :
Vérifier le type de brosse en fonction de vos sols.

L’entretien de votre aspirateur-balai : une action plus ou moins chronophage

Si pour vous ménage rime avec optimisation du temps, le filtre aura une place centrale dans votre achat. Certains filtres se salissent très rapidement et doivent être nettoyés au bout de quelques utilisations, tandis que d’autres ont une qualité de filtration plus importante. Il s’agit d’un élément extrêmement variable d’un appareil à un autre… Alors gardez l’œil ouvert !

Conseil :
Vérifier la qualité du filtre pour gagner du temps

Le degré d’autonomie : à choisir selon vos priorités

Une fois encore, cela varie considérablement selon l’aspirateur-balai choisi. En général, la durée d’autonomie des différents appareils se situe entre 20 et 60 minutes (en mode normal). Si vous l’achetez en tant qu’aspirateur d’appoint, cela suffit amplement. Attention : pour votre ménage de printemps, c’est une autre paire de manches…

Chiffre-clé : Un aspirateur-balai possède en moyenne une autonomie de 20 à 60 minutes.

Le bruit : un aspect relativement important

Qu’on se le dise, un g>aspirateur-balai> à 0 décibel n’existe que dans les films de science-fiction. Cependant, certains aspirateurs sont bien moins bruyants que d’autres. Selon votre degré de sensibilité auditive, ce critère peut être plus ou moins important. N’hésitez pas à faire un test en magasin ou consulter la fiche technique du produit pour vous économiser les démarches de retour.