Prixtel lance Blu : un forfait "gratuit" si vous regardez de la publicité

« Si c'est gratuit, c'est vous le produit ». Cet adage typique de l'Internet semble faire des adeptes dans le monde réel avec l'opérateur low-cost Prixtel qui lance le 24 janvier 2018 un forfait totalement gratuit à destination des plus jeunes. Ce forfait nécessite toutefois une contrepartie de la part des utilisateurs : regarder de la publicité sur son smartphone... et pas seulement.

Lorsqu'on regarde les conditions tarifaires de Blu, toutefois, on remarque que le système est plus complexe qu'il n'y paraît au premier abord.

Payez en « éclairs », pas en euros


Si Blu se présente comme un forfait gratuit c'est essentiellement car la monnaie qui est utilisée pour payer les communications et les services n'est pas l'euro. Il s'agit « d'éclairs » et il est possible d'en gagner en réalisant des « missions » » qui rapportent chacune un nombre d'éclairs donné et qui sera ajouté au compte de l'utilisateur. Lorsque ce dernier appelle, envoie un SMS ou se connecte à Internet, son nombre d'éclairs va baisser et ainsi de suite.

Les éclairs peuvent être gagnés de diverses manières : le parrainage d'un autre utilisateur rapporte, par exemple, 2.000 éclairs tandis que répondre à un sondage en rapporte 352 et regarder une vidéo publicitaire en rapporte 4. Il est également possible d'acheter des éclairs : 7.000 éclairs, le maximum proposé dans les packs, coûtent 15 euros et permettent d'opter pour 10 Go de données pendant 30 jours, des appel et SMS illimités pendant 30 jours ou encore un forfait plus complet de 5 heures d'appels, SMS illimités et 2 Go pendant 30 jours.

01f4000006859550-photo-le-3919-et-le-t-l-phone-grand-danger.jpg


Beaucoup de travail pour un forfait moyen


Lorsqu'on regarde le détail des tarifs de Blu on voit immédiatement que certaines missions vont rapporter très peu : un appel coûte 16 éclairs la minute ce qui nécessite de regarder 4 vidéos publicitaires. Il en va de même pour 1 Mo de data. Un SMS coûte 8 éclairs, soit l'équivalent de deux vidéos publicitaires.

Avec ce prix en éclairs, obtenir une heure d'appels nécessite 960 soit l'équivalent de 240 vidéos publicitaires ou la nécessité de répondre à 2 sondages qui durent environ 15 minutes.

Au journal Le Monde le PDG et fondateur de Prixtel, David Charles, annonce qu'il faut passer en moyenne 1 heure 30 par mois à réaliser des missions pour réussir à obtenir environ 7.000 éclairs soit le forfait 5 heures d'appels, SMS illimités et 2 Go de data. Un temps qui s'ajoute bien évidemment aux publicités qu'on regarde déjà au quotidien sur Youtube ou sur les sites Internet.

Prixtel annonce que la phase de test a convaincu 50.000 Français et espère atteindre le seuil de 200.000 utilisateurs nécessaire pour obtenir l'équilibre économique avant l'été 2019. Mais avec un prix moyen du forfait en France de 16 euros le pari est risqué.

Modifié le 14/02/2018 à 17h00
Commentaires