Smartphone 5G : ils arrivent en 2019 !

Steven Mollenkopf, le PDG de Qualcomm, l'un des principaux fournisseurs de microprocesseurs de l'industrie du mobile, a déclaré lors du Salon de l'automobile de Francfort en Allemagne, que les premiers smartphones 5G dédiés au grand public arriveraient sur le marché d'ici 2019, soit avec plus d'un an d'avance sur le calendrier initial de déploiement de la technologie.

Cette sortie plus précoce que prévue s'explique par la forte demande des consommateurs et la poussée des industriels à accélérer le déploiement de la prochaine génération d'internet sans fil.

Des offres opérateur dans 15 mois ?


C'est une parole forte, à prendre au sérieux. A Francfort, où il s'exprimait dans le cadre du salon de l'Automobile, le PDG de Qualcomm Steven Mollenkopf a assuré devant la presse que ? verrons la 5G dans des terminaux réels en rayon en 2019. Et si j'avais dû répondre à cette même question il y a un an, j'aurais dit 2020.?

ll faut donc s'attendre à une accélération du calendrier de déploiement de la 5G, et à une apparition des premières offres des opérateurs d'ici 15 à 20 mois. Steven Mollenkopf constate d'ailleurs que plusieurs opérateurs s'y préparent activement dans trois pays - malheureusement pas la France -, les habituels pionniers des nouvelles technologies, à savoir les Etats-Unis, la Corée du Sud et le Japon.

Qualcomm


La fibre, déjà dépassée ?


Autre pays aux avant-postes du déploiement de la 5G cité par Steven Mollenkopf : la Chine. Très engagée dans la révolution de la voiture électrique, la Chine entend ne pas se laisser distancer dans un domaine considéré comme l'une des innovations techniques majeures de la prochaine décennie. Plus qu'une amélioration de l'actuelle 4G déjà performante pour la consultation de l'Internet mobile, la 5G s'annonce comme le pilier de la révolution numérique et des usages connectés nomades.

C'est via la 5G, par exemple, que l'automobile de demain sera connectée. Capable de proposer des débits supérieurs à 10 Gb/s, le nouveau standard 5G pourrait bien aussi signer le début de la fin pour l'internet fixe à domicile et professionnel, et concurrencer durement la fibre optique que le gouvernement français, et Altice de son côté, entendent déployer en marche forcée d'ici 2020.

Modifié le 18/09/2017 à 11h35
Commentaires