le mardi 27 septembre 2016

Plex Cloud remplace votre NAS plein de films

Plex devient un service 100 % en ligne avec la présentation ce lundi d'une nouvelle offre. Comme son nom l'indique, Plex Cloud propose d'héberger une bibliothèque multimédia personnelle en ligne.

L'industrie culturelle repose de plus en plus sur des services de streaming tels que Spotify ou Netflix, qui chamboulent les modes de consommation avec leur simplicité et leur tarification intéressante (à défaut d'une rétribution satisfaisante pour les auteurs). Ces solutions remplacent peu à peu les supports physiques.

Mais certains consommateurs continuent à se procurer leurs films, leurs séries ou leur musique par d'autres biais (CD, DVD...), et préfèrent gérer leur propre bibliothèque, pour différents motifs : coûts, délais de mise à disposition, auteurs indépendants, œuvres rares, catalogues incomplets, etc.

Jusqu'à présent, Plex était l'une des solutions les plus évidentes pour profiter de sa bibliothèque à domicile comme en déplacement. Mais il fallait pour cela mettre en place un Plex Media Server sur un ordinateur ou sur un serveur (tel qu'un NAS), fonctionnant le plus souvent 24/7/365.

Plex Cloud

À lire aussi : Plex : vos musiques et vidéos en streaming, partout

Plex fait sa révolution


Mais Plex révolutionne sa solution avec Plex Cloud, qui résout plusieurs problématiques. Plex Cloud est en fait la combinaison d'un Plex Media Server exécuté dans le cloud, sur des serveurs de l'éditeur, et du service de stockage en ligne illimité Amazon Drive, auquel l'utilisateur doit souscrire séparément, et sur lequel seront stockés tous les fichiers.

Ainsi on peut mettre en place son propre service de vidéo et de musique à la demande en quelques minutes, et avec un minimum de connaissances techniques. Aussi, cette nouvelle solution résout en cascade les problématiques de débit en émission, donc de transcodage (une connexion ADSL ne peut diffuser une vidéo HD sans recompression), donc de puissance de calcul et de consommation électrique élevées.

Dans son communiqué, Plex ironise sur l'écologiste américain Al Gore qui sermonne ceux qui laissent fonctionner leurs ordinateurs en permanence. Un comble pour cette solution qui a une trop forte tendance à gaspiller de l'énergie en transcodant des fichiers qui pourraient être lus directement.

Quoi qu'il en soit, certaines fonctions annexes comme la diffusion via DLNA, le magnétoscope numérique ou la sauvegarde des photos du téléphone ne seront proposées que dans un second temps.

Plex Cloud est lancé auprès d'une sélection d'abonnés Plex Pass, sur inscription puis sur invitation. Le service est facturé comme Plex Pass, c'est-à-dire 5 euros par mois, 40 euros par an ou 150 euros à vie, en plus des 70 euros par an d'Amazon Cloud Drive. Soit un total de 110 euros par an, ce qui reste raisonnable par rapport à l'investissement que représente un NAS avec quelques disques durs.

À lire aussi :
MKV, DLNA, TV, Plex : la Xbox One devient la console tout-en-un dont rêvait Microsoft
Plex fait de la PlayStation 4 un media center digne de ce nom
Télécharger Plex Media Server pour Windows
Télécharger Plex Media Server pour macOS
Modifié le 27/09/2016 à 18h04
Commentaires