Espace membre :
flechePublicité

Téléchargement illégal : les pirates achètent toujours plus de musique que les autres

Partager cette actu
Année après année, étude après étude, la tendance se confirme : ceux qui piratent de la musique sont ceux qui en achètent le plus. Une nouvelle étude de l'American Assembly et de l'université de Colombia, baptisée « Violation du droit d'auteur et répression aux États-Unis », arrive à son tour aux mêmes conclusions.

Logo The Pirate Bay Cassette

Pour justifier l'adoption de lois comme la SOPA aux États-Unis, ou à défaut d'une riposte graduée semblable à celle de la Hadopi en France, les maisons de disques continuent de prétendre que plus les internautes piratent, moins ils achètent, et donc plus ils mettent en péril l'industrie musicale.

L'American Assembly mène en fait une étude plus complète, titrée « Culture de la copie aux États-Unis et en Allemagne », qu'il publiera début 2013. Mais les premières réponses, de 2300 américains notamment, lui permettent d'ores et déjà de tirer des conclusions instructives concernant la musique.

Les pirates achètent un tiers de plus que les autres


Pour commencer, selon l'étude le téléchargement illégal est courant : près de la moitié des adultes américains reconnaissent pirater, et même près de trois individus de moins de 30 ans sur quatre (70 %). Ces écarts se confirment dans la composition des bibliothèques musicales des individus, mais ce n'est pas le principal enseignement.

Copy Culture in the US and Germany

L'étude révèle effectivement que ceux qui pratiquent le peer-to-peer ont plus de musique que ceux qui ne le font pas, 36 % de plus aux États-Unis. Mais l'écart ne s'explique pas seulement par le téléchargement illégal, puisque ces pirates ont légalement acquis 30 % de musique de plus que les autres.

L'étude confirme enfin que les échanges dans le cercle familial et amical sont aussi populaires que le téléchargement. La RIAA elle-même, l'une des institutions les plus virulentes à l'égard du téléchargement illégal, le sait bien : elle l'a constaté en menant sa propre étude, qui lui a échappée cet été.

La clé semble quoi qu'il en soit être le coût, puisque près de la moitié des américains qui admettent pirater de la musique affirment qu'ils le font moins depuis qu'ont émergés des services de musique à la demande à bas prix (tels que Deezer ou Spotify).

Copy Culture in the US and Germany
Copy Culture in the US and Germany

Vous aimerez aussi

Envoyer par mail Envoyer par mail
Chargement des commentaires...
( les afficher maintenant )

flechePublicité

Les bons plans !

Partenaire Clubic.com

Top logiciels Vie pratique

TeamViewer
TeamViewer 7 : Prendre le contrôle d'une machine à distance avec cet excellent gratuiciel !
Connectify
Partagez votre connexion internet en transformant votre ordinateur en point d'accès Wi-Fi !
Nitro PDF Reader
Nitro PDF Reader : Visionner et commenter des PDF avec cet outil gratuit, accessible et ingénieux !
Code de la Route Pratic
Révisez et apprenez le Code de la route avec cet utilitaire gratuit et complet !
EverNote
Evernote 4 : Gérer des notes textuelles et manuscrites !
RapidTyping Typing Tutor
Apprendre à taper rapidement au clavier et le positionnement correct des doigts, facilement et gratuitement avec l'excellent RapidTyping Typing Tutor !
flechePublicité

BE GEEK ! Avec Clubic Logo

flechePublicité