Espace membre :
flechePublicité

// Photoshop Elements 11 : un virage grand public trop prononcé ?

Partager ce dossier

Publié par Stéphane Ruscher le Mardi 2 Octobre 2012

Après avoir passé le cap des 10 ans, Photoshop Elements revient dans une version 11 qui risque de bouleverser pas mal d'habitudes, son interface ayant subi des changements assez radicaux. Le petit frère grand public de Photoshop marque-t-il trop sa différence ?

Interface et premiers contacts retour au sommaire


Adobe Photoshop Elements 11 logo clubic
Si chaque version de Photoshop Elements apporte de nouvelles fonctionnalités, l'interface du logiciel est plus stable : le dernier changement majeur datait de la version 7, affinée depuis, mais conservant les mêmes conventions, à savoir, du côté de l'éditeur, une ergonomie assez proche de celle de Photoshop, bien que possédant ses codes propres, plus adaptés à un usage grand public.

Photoshop Elements 11 revoit sa copie de manière assez radicale : Adobe a procédé à un nettoyage en profondeur qui creuse encore l'écart entre les deux versions de Photoshop. Que les habitués se rassurent : on ne perd rien au passage. Même s'il est d'apparence plus orienté vers le grand public, Photoshop Elements conserve toutes ses fonctionnalités. C'est juste que tout a changé d'apparence et de disposition ! Tout d'abord, exit le gris foncé des versions précédentes : celui-ci semble désormais associé, dans l'esprit d'Adobe, aux applications pro : Lightroom et, depuis la version CS6, Photoshop. Du coup, Elements revient au gris clair, et adopte au passage un look très proche d'Adobe Muse, le logiciel de création de site Web sans ligne de code intégré à l'offre Creative Cloud, autre application clairement destinée à un public néophyte.

Photoshop Elements 11 mode retouche expert
Photoshop Elements 11 mode retouche rapide


La nouvelle interface fait la part belle à une barre d'icônes accompagnée de texte, en bas de la fenêtre, une disposition qui rappelle iPhoto ou Picasa. Cette barre est présente dans l'organisateur, où elle permet d'accéder aux principales fonctionnalités, mais également dans l'éditeur.

Photoshop Elements 11 organiseur


C'est en effet la principale différence par rapport à la version 10, et un choix qui ne va pas plaire à tout le monde : Photoshop Elements 11 revoit complètement le fonctionnement du panneau de droite. Jusqu'ici, on pouvait empiler les palettes comme on le fait dans Photoshop. Désormais, en mode expert, il faut basculer entre différents panneaux, via ladite barre d'icônes : les calques, les effets, les éléments graphiques (texte, formes...) et un dernier panneau Favoris, permettant d'y placer ses éléments les plus utilisés. C'est sans doute plus abordable pour le public visé, mais du coup assez rebutant pour l'utilisateur qui avait l'habitude de Photoshop Elements en tant que Photoshop « light ». On peut certes toujours faire ce qu'on veut, comme on le verra plus bas, mais le « workflow » est différent : un panneau flottant regroupant les autres palettes (Histogramme, nuancier, historique d'annulation, etc…) peut certes être appelé à tout moment, mais cette disposition est nettement moins modulaire.

Photoshop Elements 11 vs PSE 10


De même, les options des outils s'affichent désormais sur un panneau assez volumineux, que l'on peut afficher ou masquer à sa guise. C'est lisible, mais un peu encombrant, tout comme la palette d'outils qui prend désormais systématiquement 2 colonnes, et dont les icônes, de bonne taille, sont également rangées en catégories sous des intitulés à la police elle-même assez grande.

Organisation des photos retour au sommaire


Photoshop Elements, c'est un éditeur mais aussi, évidemment, un gestionnaire de médias (photos et vidéos) commun à Premiere Elements. Celui-ci évolue dans la version 11 et puise assez nettement son inspiration dans iPhoto et Aperture, puisqu'il se réorganise selon 3 nouveaux modes d'exploration, en plus du mode « Média » traditionnel : les personnes, les lieux et les événements.

Photoshop Elements intègre déjà la détection des visages depuis la version 8. Néanmoins, en plus des fonctionnalités d'analyse et de tag, il est désormais possible d'explorer sa photothèque par personne identifiée. Le mode Personnes vous permet également de créer des groupes pour y associer les personnes identifiées. On ne s'extasiera pas sur cette fonctionnalité déjà présente depuis fort longtemps dans d'autres gestionnaires de photos, mais ça n'est pas une mauvaise chose qu'Adobe finisse par s'y mettre.

Il en va de même pour les deux autres nouveaux modes : la navigation par lieux vous permet d'utiliser les données de géolocalisation de vos photos pour les placer sur une carte (les données sont signées Google Maps, pas Apple, on vous rassure), ou de les ajouter pour les clichés pris avec un appareil dénué de puce GPS.

Photoshop Elements 11 Organiseur localisation
Photoshop Elements 11 Organiseur localisation carte


Enfin, les événements reprennent la notion introduite par iPhoto '08 : les photos sont automatiquement regroupées selon leurs dates en événements : on peut même balayer les photos d'un événement en passant la souris par-dessus la pile virtuelle !

Photoshop Elements 11 Organiseur evenements


Bref, on ne félicitera pas Adobe pour son originalité, néanmoins il faut bien admettre que ce nouvel Organiseur propose une interface claire et agréable, sans faire évidemment l'impasse sur les fonctionnalités des versions précédentes, telles que la recherche de doublons ou de photos similaires visuellement, qui avait fait son apparition sur la version 10.

Retouche retour au sommaire


Photoshop Elements 11 conserve ses 3 modes de retouche : Rapide, Guidée et Expert. Le mode Rapide permet toujours de régler les paramètres généraux d'une image : exposition, niveaux, couleur ou encore netteté. En revanche, l'interface, là encore, change, et pas forcément pour le meilleur. En effet, plutôt que d'offrir, pour chaque catégorie de réglages, un accès direct aux différents sliders (les tons foncés, moyens et clairs par exemple), l'interface ne permet de modifier qu'un paramètre à la fois, avec sous le curseur une mosaïque de réglages prédéfinis (là encore l'influence de Picasa ou iPhoto est assez nette). Vous devrez donc basculer entre 3 mini onglets pour régler les différents tons ! Pas sûr que cet excès de simplification soit vraiment bénéfique...

Photoshop Elements 11 mode retouche rapide vs PSE 10


La retouche guidée permet, depuis Photoshop Elements 9, d'accéder aux fonctionnalités de retouches plus complexes du logiciel sans pour autant s'aventurer dans l'interface Expert, et de réaliser des effets très précis : rendu vintage, simulation de la profondeur de champ, effet Lomo ou Orton... La version 11 apporte plusieurs nouvelles « recettes » dont une simulation de l'effet « décentrement et bascule », utile pour créer une bande de netteté dans l'image, pour en faire ressortir une partie. L'effet est plutôt à la mode, même Instagram le propose pour enrichir ses clichés. Rien à voir, bien entendu, avec le générateur de flous de profondeur de champ infiniment plus puissant de Photoshop CS6, mais ça fera le job. Les autres effets sont plus anecdotiques, notamment basés sur des effets de sousexposition ou de surexposition.

Photoshop Elements 11 Tilt Shift


Du côté de la retouche en mode Expert, outre les modifications de l'interface qui rebuteront les habitués, on note tout de même la présence d'une nouveauté attendue : le panneau d'amélioration du contour, pour l'outil de sélection rapide, dispose désormais des paramètres de Photoshop CS5 ! On gagne donc le paramètre Rayon Dynamique qui permet de gagner en précision pour aller chercher les petits détails du contour, tels que les cheveux, de manière assez efficace.

Photoshop Elements 11 amelioration du contour


Gestion des calques retour au sommaire


Rien de bien nouveau en ce qui concerne les calques. Photoshop Elements 10 apportait enfin la possibilité de créer des masques de fusion, une fonctionnalité longtemps bridée. Photoshop Elements 11 n'apporte pas de bonne surprise de la sorte (au hasard, l'accès direct aux effets par un double clic ou la création de groupes de calques…), mais n'enlève rien non plus : on dispose donc toujours des différents modes de fusion, de la possibilité d'agrémenter les calques d'ombres portées, biseaux et autres contours, et de la création de calques de réglages.

Photoshop Elements 11 calques


En revanche, en raison des changements d'interface évoqués plus haut, l'utilisation des calques pourra apparaître moins effrayante pour les néophytes, mais aussi nettement moins pratique pour les utilisateurs habitués au fonctionnement du panneau latéral dans les versions précédentes. Puisqu'il est désormais impossible d'empiler les différentes palettes dans le panneau, on ne peut afficher les curseurs des calques de réglage en permanence, ceux-ci s'affichant désormais dans une fenêtre pop-up, nécessitant un double clic sur le calque de réglages pour apparaître. On peut certes empiler alors les différents onglets dans cette fenêtre, mais ça reste moins pratique que de pouvoir les intégrer directement à la colonne de droite.

Compositions et HDR retour au sommaire


Les versions précédentes de Photoshop Elements ont apporté des fonctionnalités assez poussées concernant la recomposition de photos, la suppression de sujets, ou encore la combinaison de plusieurs photos pour créer une photo de groupe « parfaite ». Photoshop Elements semble marquer un coup d'arrêt puisque la nouvelle version n'apporte rien sur ce point. La fonctionnalité de déplacement de sujet sensible au contenu, introduite dans Photoshop CS6, ne figure pas parmi les nouveautés et aucun outil ne vient compléter les fonctionnalités existantes. Celles-ci demeurent néanmoins un modèle d'efficacité et de simplicité d'utilisation : l'interface permet d'ajouter facilement les photos à inclure dans la fusion, et des réglages simples ainsi que des brosses ou gommes permettent de doser le résultat.

Photoshop Elements 11 Photomerge Styles


Pour les « power users » de Photoshop Elements, on note un ajout bienvenu : les scripts font enfin leur apparition ! Enfin pas tout à fait, car s'il est possible d'importer des scripts existants et de les lire (le logiciel en intègre déjà quelques-uns), on ne peut pas les enregistrer soi-même, Photoshop étant nécessaire pour cette tâche !

Exportation retour au sommaire


Hormis de nouveaux modèles, la partie partage/création ne semble pas avoir bougé. On retrouve donc de nombreux débouchés pour ses photos, mais attention : une bonne partie d'entre eux nécessitera en fait Premiere Elements 11. Reste malgré tout la possibilité de créer des albums en Flash plutôt bien réalisés, des diaporamas vidéo (sur DVD ou au format WMV) avec choix des transitions, ou encore les traditionnelles exportations vers Facebook ou Flickr.

Photoshop Elements 11 Exportation Facebook
Photoshop Elements 11 Exportation diaporama


Conclusion retour au sommaire


Photoshop Elements 11 boite
Alors que les dernières évolutions de Photoshop Elements apportaient surtout de nouvelles fonctionnalités, la version 11 revoit l'interface du logiciel en profondeur, et le résultat ne plaira pas à tout le monde. Il faut bien avouer que c'est clair, et très certainement plus accessible pour la frange la plus « grand public » des utilisateurs du logiciel.

En revanche, Photoshop Elements est également utilisé pour son côté « Photoshop pas cher » par des utilisateurs plus exigeants, et si ces derniers retrouveront la totalité des fonctionnalités des versions précédentes, ils devront faire avec une interface simplifiée à outrance dont certains choix modifient en profondeur les habitudes. Le fait de ne plus pouvoir personnaliser le panneau latéral de droite avec les panneaux de son choix (calques, historique, effets, réglages…), tous ces outils étant déportés vers une pop-up à onglets tout de même moins pratique, risque de faire grincer des dents.

Restent des qualités absolument indéniables : les outils de retouche sont puissants et simples d'utilisation, la volonté d'Adobe de pousser des fonctionnalités de Photoshop vers Elements toujours aussi appréciable, les fonctionnalités complètes, de la gestion des photos jusqu'à leur partage, et pour les utilisateurs intéressés par le bundle, l'intégration avec Premiere Elements permet d'obtenir une mini suite cohérente pour ses médias personnels. Le prix plus élevé que celui de Paint Shop Pro X5 (99 euros en version complète) est néanmoins à prendre en compte : si vous n'avez pas besoin des fonctionnalités de gestion et de partage, tout de même plus complètes dans Photoshop Elements, vous pourrez peut-être lui préférer son rival. Toujours est-il que Photoshop Elements 11 reste un modèle d'efficacité et de simplicité d'utilisation, mais cette version 11 creuse le clivage entre les versions « grand public » et pro de Photoshop.


Les plus

  • Outils de retouche puissants
  • Compatible Windows/Mac
  • Gestionnaire plus agréable

Les moins

  • L'interface rebutera les power users
  • Peu de nouveautés, finalement
  • Toujours des bridages arbitraires

Photoshop Elements 11

Adobe

Bon

  • Retouche photo
  • Organisation
  • Exportation
  • Ergonomie

// Adobe Photoshop : Dossiers relatifs

Vous aimerez aussi

Article du Mardi 2 Octobre 2012 par Stéphane Ruscher

Envoyer par mail Envoyer par mail
Chargement des commentaires...
( les afficher maintenant )

flechePublicité

Les bons plans !

Partenaire Clubic.com

Top logiciels Anti phishing

BitDefender Antivirus Essential
L'antivirus minimaliste de BitDefender, licence illimitée dans le temps
AVG LinkScanner
Évitez les sites web vérolés avec la solution de prévention gratuite d'AVG !
SPAMfighter Standard
Dites au revoir au spam !
Anti-Phishing Domain Advisor
Luttez efficacement contre le hameçonnage.
Google Safe Browsing
Rendez votre navigation sur internet avec Firefox plus sure.
Reasonable Anti-phishing Toolbar
Se protéger des faux sites webs

Partenaire Clubic.com

flechePublicité

BE GEEK ! Avec Clubic Logo

flechePublicité