Espace membre :
flechePublicité

// Adobe Creative Suite 6 : le dossier

Partager ce dossier

Publié par Stéphane Ruscher le Jeudi 16 Août 2012

Premiere Pro CS6 : Mercury Engine et nouvelle interface


La partie vidéo de la Creative Suite est toujours composée de Premiere Pro, ainsi que du logiciel de post-production After Effects. Mais ce n'est pas tout puisqu'avec la CS6, Adobe enrichit la partie vidéo avec deux nouvelles applications : SpeedGrade, un logiciel d'étalonnage, et Prelude, un gestionnaire d'actifs vidéo. La plupart des applications vidéo bénéficient quant à elles d'accélération via le GPU.

Premiere Pro CS6 apporte un certain nombre de nouveautés et d'améliorations, à commencer par l'interface du logiciel qui se voit sensiblement améliorée, et surtout simplifiée, en laissant notamment une place beaucoup plus importante à la vidéo, aussi bien du côté source que du côté montage.

Premiere Pro CS6 interface montage


Ainsi, les deux moniteurs se partagent l'intégralité de la partie haute, tandis que le chutier se voit fusionné avec les autres onglets (Explorateur de médias, infos, effets…) sur la partie basse. Les informations affichées par défaut dans les fenêtres de moniteur ont également été simplifiées, tout comme les boutons de contrôle. Panique à bord pour les habitués ? Heureusement non : Adobe a pensé à conserver un espace de travail « CS 5.5 » qui rétablit la disposition précédente, tandis que les barres de boutons sont entièrement personnalisables.

Premiere Pro CS6 interface montage CS5


En revanche, une vraie amélioration fait son apparition dans le chutier : outre le fait que les vignettes sont désormais au format 16:9e, il est possible de les parcourir (« scrubbing ») à l'image près au passage de la souris, et même définir directement des points d'entrée et de sortie à l'aide des raccourcis clavier I et O.

La version CS5 de Premiere Pro introduisait le Mercury Playback Engine, un nouveau moteur de rendu, accéléré par le GPU, et permettant notamment la lecture en temps réel de l'AVCHD, sans rendu préalable, une navigation beaucoup plus fluide dans le projet, et la visualisation en temps réel des effets ou transitions. À la sortie de Premiere Pro, les cartes compatibles étaient tout de même assez peu nombreuses : déjà, le logiciel nécessitait une carte compatible CUDA. Mais surtout, la compatibilité se limitait aux modèles Quadro de NVIDIA, seules les Geforce GTX 285 et 470 étant capables d'exécuter le moteur.

On note un progrès dans la prise en charge pour la version CS6, puisque, outre de nouvelles Quadro compatibles, on note dans la liste l'arrivée des GeForce 570 et 580 mais aussi, sur Mac OS X, des AMD Radeon 6750 et 6770. Adobe annonce la compatibilité avec « certains MacBook Pro », mais nous avons pu également utiliser avec succès le moteur sur notre iMac Core i5 de test, lui aussi équipé d'une 6770. La version CS6 apporte également la prise en charge des configurations bi-GPU NVIDIA Maximus, qui permettent de combiner les cartes Quadro et Tesla.

Concrètement, l'un des bénéfices les plus évidents du Mercury Engine dans Adobe Premiere Pro CS6 réside dans la lecture sans interruption. En clair, la plupart des effets peuvent être ajustés en temps réel, sans interrompre la lecture qui demeure parfaitement fluide, lors d'une correction colorimétrique, par exemple. Lors de nos tests, on a pu constater une différence nette entre le rendu logiciel et matériel sur notre iMac : sans le GPU, la prévisualisation est nettement plus poussive !
Premiere Pro CS6 correction colorimetrique


Le moteur graphique accélère également une nouvelle fonctionnalité de stabilisation vidéo, la stabilisation de déformation, issue d'After Effects. Celle-ci permet de corriger la stabilité des séquences, mais également de corriger les déformations induites par les capteurs CMOS. Là encore, avec une configuration adéquate, la lecture après application de l'effet, par ailleurs très performant, s'effectue sans la moindre perte de fluidité.

Premiere Pro CS6 stabilisation de deformation


On pourrait encore évoquer l'optimisation de certains outils, tels que le correcteur colorimétrique tridirectionnel revu et corrigé, ou l'ajout de calques de réglages permettant, à la manière de ceux de Photoshop, d'ajouter facilement des effets à plusieurs clips. Au final, cette mise à jour de Premiere Pro est assez conséquente, même si elle nécessitera des spécifications matérielles assez exigeantes pour en profiter pleinement.

Premiere Pro CS6 correcteur chromatique tridirectionnel



Vous aimerez aussi

Envoyer par mail Envoyer par mail
Chargement des commentaires...
( les afficher maintenant )

flechePublicité

Les bons plans !

Partenaire Clubic.com

Top logiciels

Internet Download Manager (IDM)
Le plus connu des gestionnaires et accélérateurs de téléchargements.
Jdownloader
Gestionnaire de téléchargements dédié à Rapidshare et Megaupload
Free Download Manager
Gestionnaire de téléchargement gratuit et sans publicité
RealPlayer SP
RealPlayer SP : La nouvelle génération du pionnier de la vidéo en streaming !
Steam
Le célèbre client de téléchargement de jeux vidéo de Valve
Orbit downloader
Gère vos téléchargements et permet la capture des vidéos en streaming.
flechePublicité

BE GEEK ! Avec Clubic Logo

flechePublicité