Plus de 200 labels retirent leurs catalogues de Spotify, Rdio, Napster et Simfy

STHoldings indique avoir pris la décision de retirer les contenus des labels qu'il représente de plusieurs services proposant de la musique en ligne. Spotify, Simfy, Rdio et Napster ne peuvent donc plus utiliser les catalogues de plus de 200 labels.

Logo Spotify
STHoldings annonce son retrait des 4 services musicaux. La société qui représente plus de 200 labels indépendants a en effet exprimé le souhait de ne plus distribuer les titres sur lesquels elle dispose de droits. Cette décision constitue un revers pour ces portails car la société considère qu'ils cannibalisent les revenus obtenus via les autres services numériques « traditionnels ».

Dans un communiqué, ST Holdings précise que « malgré les plusieurs millions d'auditeurs de musique, nous considérons que ces services cannibalisent les revenus issus des services numériques traditionnels ». Elle ajoute : « en tant que distributeurs, nous devons le meilleur pour nos labels et la majorité d'entre eux ne veulent plus voir leur musique sur ces services ».

Selon ST Holdings, Spotify, Rdio, Napster et Simfy ne procureraient que trop peu de revenus et auraient même des effets nuisibles sur les ventes. La société ajoute même que l'humeur ne serait pas à la joie chez certains labels qui lui ont expliqué que la présence des titres sur des nombreuses plateformes a pour effet de dévaluer les titres. « Let's keep the music special, fuck Spotify », auraient-ils ajouté, les anglicistes apprécieront...

Malgré ce mouvement de recul dont les conséquences sont encore à analyser au regard de l'évolution des services comme Spotify ou Rdio, le représentant des labels ajoute que 4 d'entre eux ont néanmoins décidé de conserver la disponibilité de leur catalogue.
Modifié le 12/07/2012 à 10h17
Commentaires