le dimanche 21 janvier 2018

Streaming musical : combien les artistes gagnent-ils ?

L'avènement des plateformes légales de streaming musical bouleverse l'industrie du disque. Mais d'une plateforme à l'autre, la rémunération qu'elles versent aux artistes varie considérablement. Découvrez quelles sont les plus généreuses, et les plus radines !

Globalement, la rémunération/stream baisse depuis plusieurs années, mais les volumes augmentent.

Spotify, leader responsable


Alors que l'écoute en ligne a généré pour la première fois en 2017 des recettes supérieures aux ventes physiques et que les revenus des plateformes s'envolent, c'est l'inverse qui se produit pour les artistes. C'est ce qui ressort de l'étude mise en ligne par The Trichordist, un site militant contre l'exploitation des artistes par l'industrie. Chaque année depuis 2014, The Trichordist publie des données très précises, plateforme par plateforme : part de marché des streams, streams moyens par chanson et album, et surtout, la rémunération versée aux artistes par stream.

Il en ressort globalement que depuis 2014, cette rémunération par stream ne cesse de baisser : le mastodonte Spotify (48 % du total des streams écoutés) paye ainsi les artistes pour chaque stream 24 % de moins en 2017 qu'il y a 4 ans, de 0,00521 dollar à 0,00397 dollar. Mais Spotify représente aussi plus de la moitié des revenus en ligne des artistes : 51,51 %. En comparaison, Apple iTunes est bien plus généreux : avec 10,48 % du total des streams, la plateforme représente plus de 22 % des revenus, avec un stream rémunéré 0,00783 dollar.

01f4000007204960-photo-musique-le-boom-du-streaming.jpg


YouTube le plus pingre


Apple est parmi les plateformes les plus généreuses, suivie de près par Amazon, mais très loin de Qobuz, 0,038 dollar par stream, mais son audience est confidentielle. Rhapsody, l'ex-Groove Music de Microsoft, paye bien également : 0,01682 dollar. Dommage, Rhapsody ne pèse que 0,38 % de part de marché, mais 4 fois plus en terme de revenus pour les artistes. Généreuse aussi, Tidal, la plateforme de Jay-Z, qui paye 0, 01284 dollar par stream.

Il y a bien sûr des radins : la palme de la pingrerie revient à Youtube, qui profite de son audience gigantesque pour écraser la rémunération à 0,0007 dollar/stream. Mais chaque album est écouté en moyenne plus de 8.000 fois, 6 fois plus que sur Spotify. Bien radin aussi, Pandora, autour de 0,001 dollar/stream : Pandora pèse 21,56 % du marché du streaming, mais ne génère que 7,86 % des revenus des artistes, soit l'exact opposé d'iTunes.

Modifié le 14/02/2018 à 17h00
Commentaires