le dimanche 16 décembre 2012

La fin du monde en application(s)

Vendredi 21 décembre 2012, environ 17 h 00 :


J'ouvre un œil. Enfin. Il ne fait aucun doute que c'est, cette fois, l'alcool consommé cette nuit qui me fait sentir la tête comme une pastèque ; je mangerais bien un fruit d'ailleurs, j'ai extrêmement soif. Je tente de compter les corps autour de moi, n'y arrive pas. Pris d'un affreux doute, je lance un « Ohé ! » que je regrette aussitôt tant la douleur s'enracine profondément en moi.

Je réalise par ce biais que je suis bel et bien vivant... des visages se retournent vers moi, malgré leur teint blafard, tel que doit être le mien, je les reconnais. Pas de zombies dans le tas, mes amis ont fait le voyage de retour et ont dû arriver durant la nuit. J'aperçois dans un coin un livreur en rouge couché sur des cartons de pizzas, je souris.

Pas encore de fin du monde - encore que tout dépend du fuseau horaire utilisé par les mayas - et comme toute logique semble encore échapper à mon cerveau, je me rendors ; la fin du monde c'est pour lundi... je reprends le boulot.
Commentaires
Chargement des commentaires...
( les afficher maintenant )