AdwCleaner : zoom sur l'antimalware gratuit à la française

adwcleaner logo new
Vous avez déjà certainement déjà entendu parler de AdwCleaner et si vous ne l'avez jamais utilisé, peut-être feriez-vous bien de vous y mettre. Le nettoyeur de logiciels publicitaires (ou adwares) est devenu en peu de temps un incontournable ; pourquoi, pour qui ? Explications.

Dans le monde des logiciels, contrairement à ce qui se passe pour les apps, les réputations se font rarement à coup de buzz et/ou de grand bruit. AdwCleaner ne déroge pas à cette règle. Il est arrivé par la petite porte et son utilisation a pris une ampleur quasi industrielle en quelques années à peine ; une trajectoire que nombre d'éditeurs professionnels envieraient.

Sauf qu'AdwCleaner est un logiciel gratuit. Développé en indépendant depuis 2010 par Xplode, jeune Français alors étudiant, il n'a d'autre but que la sécurité, votre sécurité (ou en tout cas celle de votre ordinateur).

Pour quoi faire ?


Si les opérations effectuées par AdwCleaner s'avèrent plutôt techniques - très « vis ma vie dans la base de registre » - la page ToolsLib hébergeant le logiciel est on ne peut plus concise. Le but de l'outil : supprimer logiciels publicitaires, programmes indésirables, barres d'outils et rétablir les détournements de page de démarrage. Le nom du logiciel en est d'ailleurs la plus stricte traduction AdwCleaner pour « Adware Cleaner » ou, en français, « Nettoyeur de logiciels publicitaires » (il est vrai que c'est beaucoup moins classe dit comme ça).

AdwCleaner

Pour faire bref, tous les programmes ou extensions malvenus et/ou contraignants (et intégrés pour raisons pécuniaires par l'éditeur ou par un tiers), en plus lors de l'installation d'un logiciel récupéré en ligne, tous ceux-là, AdwCleaner s'en occupe. Ou en tout cas, il essaie.

Pour qui ?


C'est une question intéressante, ne se rapportant d'ailleurs pas qu'à AdwCleaner, que de savoir à quel type d'utilisateurs s'adresse le logiciel.

AdwCleaner
Plus directement, la question est de savoir si on doit utiliser un logiciel sans savoir y lire un diagnostic ; quand bien même les opérations sont automatiques comme c'est le cas pour AdwCleaner ou CCleaner. Considérant la recrudescence des outils de sécurité ou de maintenance « tout-en-un et tout-en-un-clic » gageons que cliquer à l'aveugle, pour le non averti, revient au même avec ou sans quelques lignes de diagnostic. Pour faire court, il s'agit avant tout de la confiance en ce que le logiciel ne va pas « casser votre ordinateur » qui compte. De ce fait, il n'est pas outrageux ou inconscient d'affirmer qu'AdwCleaner s'adresse à tous. L'utilisateur n'a que deux boutons à presser ; qu'il sache lire entre les lignes ne change rien si ce n'est la compréhension des menaces qu'il s'apprête à supprimer.

Ce que fait AdwCleaner et que ne font pas tous les logiciels, c'est de rappeler pédagogiquement à l'utilisateur à la fin du traitement qu'il est maître de la situation : les logiciels indésirables ne s'installent pas tous tout seuls, loin de là. Passer par un site de confiance ou par le site de l'éditeur pour télécharger, lire et décocher au besoin les installations auxiliaires, évite partiellement le nettoyage.

Au passage nous vous recommandons le logiciel Unchecky, capable de décocher pour vous les options (boutons radio et checkboxes) lors de vos installations de logiciel ; un must.

Adwares, PUP, hijackers et puis quoi encore ?


Dès lors qu'on se penche un peu sur la problématique des logiciels indésirables, il faut en connaitre (et en comprendre) le langage.

Tout d'abord le logiciel potentiellement indésirable (ou LPI et PUP pour Potentially Unwanted Program en anglais) ne doit pas être confondu avec le logiciel malveillant. Difficile de dire qu'il est bienveillant... mais il n'est pas censé endommager votre ordinateur. Le ralentir peut-être, le barioler, le dépersonnaliser, oui.

AdwCleaner s'attaque donc :
  • aux services ou programmes publicitaires (les fameux adwares) : services souvent « cachés » - nous verrons par la suite de quelle façon - qui n'auront de cesse que de vous rappeler à leur bon souvenir par des pop-ups alarmistes gageant que si vous n'installez pas leur « super » logiciel de protection, votre ordinateur risque d'imploser... Ils peuvent également, de façon plus transparente, remplacer la publicité affichée sur les sites que vous visitez.

  • aux barres de recherche : barres dont le but n'est autre que de doper le nombre de requêtes et d'affichage de pages de résultats d'un moteur ou méta moteur de recherche. Google l'a fait en masse fut un temps, Yahoo continue cette pratique. Parmi les autres, on peut citer Conduit Search, Babylon Search, MySearch, SearchCore... Bref, nombre de noms tout aussi originaux les uns que les autres.

  • aux barres d'outils en général : extensions auto-installées « pour votre bien », pour mieux vous traquer, mais aussi prétendument vous faire gagner de l'argent, trouver pour vous les paroles d'une chanson, vous brancher sur tout type de chaines en ligne, etc.

  • aux PUPs : logiciels, relativement proches de l'adware, dont le seul but est de vous soutirer des informations ou de l'argent sous la justification de vous rendre un service souvent inexistant. Notez que la provenance de ces logiciels est souvent un simple clic sur une publicité ou de faux sites de téléchargement de logiciels connus ; un œil averti les reconnaîtra.

De façon annexe, l'ensemble de ces programmes ou logiciels ont tendance à remplacer votre page d'accueil et moteur de recherche par défaut afin de booster, encore, leurs revenus. C'est un point dont AdwCleaner se chargera également.


En long, en large



Installation et désinstallation


AdwCleaner s'installe en quelques secondes (inutile de préciser qu'il ne contient aucun programme publicitaire) puis s'exécute. Pour le désinstaller, il suffit de cliquer sur le bouton prévu à cet effet dans le logiciel ; le résultat est immédiat et l'exécutable lancé en premier lieu aussitôt supprimé. Mis à jour régulièrement afin d'intégrer la détection de nouveaux programmes malveillants, il est de toute façon recommandé de le télécharger à chaque fois que l'utilisateur en a l'usage.

Interface et fonctionnalités


Côté interface, même si on a pu noter quelques changements au cours des quelques années de vie du logiciel, AdwCleaner est resté relativement le même traduisant un workflow on ne peut plus simple : analyse, nettoyage, désinstallation.

AdwCleaner


Une fois l'analyse effectuée, la section Résultats ainsi que ses onglets (Services, Dossiers, Fichiers, DLLs, Raccourcis, Tâches planifiées, Registre, Firefox, Chrome) se trouvent renseignés. Les utilisateurs les plus avertis pourront éventuellement consulter ces listes ou directement le fichier log associé afin de décocher, au besoin, certains des résultats.

Pour ceux qui souhaitent encore aller plus loin et ainsi répondre à des programmes malveillants plus radicaux, le menu option permettra de réinitialiser quelques paramètres réseau et politiques liées à la sécurité des navigateurs


En main : test et résultats



Comment ?

Difficile d'établir une comparaison valable afin de juger de l'efficacité d' ; le logiciel est relativement spécialisé et ses cibles également. Nous avons donc tenté de volontairement « infecter » un système propre et de comparer les modifications constatées « manuellement » et celles effectuées par le logiciel.

Sur une machine virtuelle nue équipée de Windows 7 (64 bits) à jour ainsi que de Microsoft Security Essentials (MSE) (à jour également) et Mozilla Firefox, nous passons environ une heure sur le web à cliquer sur tous les liens qui se présentaient, acceptant l'installation de toutes les extensions et de tous les logiciels proposés.

De prime abord, nous dénombrons :
  • 5 toolbars, toutes du même « éditeur ». Notons à ce sujet l'engrenage des popups générées par un seul adware mais qui entraîne l'installation de ses « collègues ».
  • 3 remplacements de notre page d'accueil durant la session d'une heure
  • 1 moteur de recherche installé
  • 10 installations de logiciels dont : 3 logiciels utilitaires, 3 logiciels de sécurité, 3 logiciels multimédias et un logiciel de rencontre

Plus difficilement dénombrables, il y a ces pop-ups qui interviennent de façon de plus en plus régulière. Comme un air de déjà-vu sur l'ordinateur de tata Michu.

AdwCleaner

Et moi qui me plains toujours de ne rien gagner... mais c'est parce que je ne profite pas assez de ces magnifiques pop-ups !


Exécution

Nous sauvegardons alors l'état de cette machine et lançons l'installation puis l'exécution d'AdwCleaner, celui-identifie :
  • 0 service ; nous en identifions, quant à nous, 6 du même logiciel qui se dit de « sécurité » (et nous identifie, lui, 1729 problèmes !)
  • 16 dossiers dont 6 sous-dossiers de notre navigateur et les 10 autres se rapportant aux logiciels installés (avec notre consentement)
  • 7 fichiers se rapportant en effet aux barres d'outils,
  • 0 DLL
  • 0 raccourcis (pourtant identifiés parmi les fichiers)
  • 4 tâches planifiées
  • 12 clés de registres (pour la plupart liées aux extensions de navigateur installées)
  • un nombre impressionnant de paramètres modifiés sur le navigateur (ici Firefox)

Une fois le nettoyage effectué, il reste sur le bureau 6 logiciels dont la désinstallation est effective via l'outil de désinstallation de Windows ou de CCleaner.

Une passe via Malwarebytes Anti-Malware nous permettra d'établir la présence de 11 autres « menaces » ; 11 fichiers qui s'avéreront n'être que des fichiers de configuration issus d'un logiciel pourtant supprimé (mais qu'il aurait été délicat de trouver à la main).

Qu'en penser ?

À dire vrai, ayant relativement chargé notre système pour le test à grand coup de clics, nous ne nous attendions pas à ce qu'AdwCleaner s'en sorte aussi bien.

Aussi critiquable que soit cette expérience, car difficilement reproductible, celle-ci a au moins le mérite de prouver que malgré une navigation volontairement dangereuse et l'installation consciente de nombreux logiciels indésirables ou publicitaires, le logiciel sait en identifier et supprimer une grande partie. Utilisé dans un deuxième temps Malwarebytes Anti-Malware, logiciel édité et reconnu, n'aura eu que des miettes à nettoyer.


En définitive ?



AdwCleaner n'est pas l'outil ultime contre toutes les menaces, ce n'est d'ailleurs pas la façon dont il se présente. Le logiciel est un utilitaire de « désinfection », entendez par là qu'il serait mieux de ne pas avoir à l'utiliser ! Pour ce faire, installer un antivirus, faire attention aux logiciels qu'on installe, où on les télécharge, aux liens sur lesquels on clique demeurent des règles de sécurité de base à observer.

AdwCleaner

AdwCleaner est efficace et, c'est un point essentiel, mis à jour très régulièrement. Facile à installer et désinstaller, on aime également le message simple mais pédagogique qu'il diffuse. En outre, alors qu'il s'est déjà fait une place à côté de logiciels d'éditeurs renommés, rappelons que celui-ci est toujours développé et maintenu par une seule personne ou presque, tout en restant gratuit et exempt de publicité.

Enfin, pour compléter votre phase de nettoyage nous ne saurions que trop vous recommander une passe avec Malwarebytes Anti-Malware et/ou éventuellement Hitman Pro ; multiplier les détections n'est jamais négatif bien au contraire.


+ Les plus


- Pas d'installation
- Gratuit
- Vraiment efficace
- Mises à jour régulières
- Pédagogique


- Les moins


- Uniquement lisible pour les utilisateurs avertis
- Liste de points positifs un peu longue






Télécharger AdwCleaner pour Windows.
Modifié le 20/10/2016 à 09h18
Commentaires