le samedi 24 octobre 2015

Steve Ballmer : seul Microsoft concurrence vraiment Apple

Steve Ballmer, ex numéro-un de Microsoft, s'est exprimé sur Bloomberg. L'occasion pour l'ancien CEO à la réputation légendaire de donner son avis sur Amazon, Apple et le Surface Book notamment. Mais aussi sur Yahoo et Google.

Steve Ballmer est interrogé sur Amazon et les déclarations de Jeff Bezos au Time qui disait publiquement refuser que son entreprise devienne un country club à la Microsoft sous peine de ne plus exister. L'ancien CEO, et toujours actionnaire individuel de Microsoft, répond que la culture d'entreprise de Microsoft est forte et que ses employés sont extrêmement concentrés et travaillent dur. Et du reste Steve Ballmer concède que c'est probablement le cas des employés d'Amazon, tout en ajoutant qu'il y a une concurrence intense entre les deux entreprises avec bien sûr Windows Azure et AWS le service cloud d'Amazon. Avant de disserter sur le fait qu'à Seattle les deux plus gros employeurs high-tech sont Amazon et Microsoft et que souvent, ceux qui quittent Microsoft pour Amazon reviennent à Redmond au bout d'une à deux années.

Questionné sur Alphabet, la nouvelle maison mère de Google, Steve Ballmer ne peut s'empêcher d'être un brin moqueur en réponse à la question de savoir s'il y a vraiment plus que la lettre G et la recherche : « Je ne sais pas, je ne sais pas ce qu'est Alphabet. Je sais ce qu'est Google. Je ne sais pas pourquoi créer une structure de compagnie séparée. Je ne comprends pas l'alphabetisation de Google. Est ce que Google sera vraiment efficace dans son entrée sur le marché du hardware ? Ce qu'il essayent avec les voitures, Nest, ils doivent montrer une détermination que je n'ai pas vu. ».

Steve Ballmer - Bloomberg 10/2015


Alors que Microsoft avait failli racheter Yahoo ! en 2007, Steve Ballmer est bien obligé de répondre que le futur de la compagnie sur 12 à 24 mois est imprévisible, hard to say en anglais dans le texte. Steve Ballmer note du reste que depuis le partenariat avec Microsoft, Yahoo ! n'a pas vraiment trouvé de direction future et leur souhaite du bien, wish them well, pour les années à venir.

Au sujet d'Apple, Steve Ballmer démarre en reconnaissant le travail exceptionnel de la marque et revient sur l'année 1997 où Steve Jobs reprend la direction d'Apple alors au bord de la banqueroute et où Microsoft fait un investissement dans la célèbre compagnie à la pomme pour clore un litige. Et d'ajouter que c'était peut être la chose la plus folle que Microsoft ait jamais faites. Selon Steve Ballmer Apple a créé avec un peu de cash et de superbes innovations la compagnie la plus rentable au monde. Et d'ajouter que seul Microsoft cherche à les taquiner : personne d'autre ne chercherait selon Steve Ballmer a vraiment concurrencer Apple. Steve Ballmer demande : « Qui propose vraiment une alternative au Mac ? à l'iPad ? Vous pouvez répondre Microsoft et Samsung. Et Microsoft est le seul qui a le contrôle du matériel et du logiciel. Alors si jamais Apple a de la concurrence, elle viendra de Microsoft. Et j'y crois ».

A la question de savoir s'il faut récupérer les parts de marché que possèdent Apple ou si le gâteau va grandir, Steve Ballmer répond qu'il ne s'agit pas de reprendre à l'autre mais plutôt d'être là où les innovations arrivent. C'est ainsi qu'il évoque le Surface Book en ces mots : « Un Surface Book n'est pas un iMac ni un iPad. Mais c'est une nouvelle catégorie. Qui ira le premier vers ces nouvelles catégories ? Microsoft ou Apple. Ce sont les seules entreprises qui ont à la fois l'expertise logicielle et matérielle ».

Steve Ballmer - Bloomberg 10/2015


L'interview se termine sur la question de savoir si Apple fera un jour des voitures. Steve Ballmer répond bien sûr qu'il faudra en parler avec Apple avant d'ajouter : « c'est un bond bien plus grand de faire des voitures que tout ce qu'ils ont déjà essayé. Je salue Tesla, mais Tesla est encore relativement petit. Est-ce que d'autres personnes seront capables de mettre de l'intelligence dans les voitures ? Oui. Mais peut être qu'Apple y arrivera, je ne sais pas ».

Modifié le 27/10/2015 à 12h28
Commentaires