le vendredi 16 juin 2017

Google abandonne la Firefly

Waymo a récemment annoncé l'abandon du projet Firefly, la première voiture autonome de Google.

Désormais, les équipes de Waymo planchent sur un nouveau modèle doté des dernières technologies de véhicule autonome : la mini-fourgonnette Chrysler Pacifica.

Google annonce la fin du projet Firefly


La petite voiture autonome de Google, surnommée Firefly par les équipes de Waymo - l'entité de Google dédiée à la voiture autonome -, ne sera jamais commercialisée. En effet, les dirigeants de Waymo ont annoncé l'abandon du modèle dans un billet de blog.

« Depuis le début, Firefly était destinée à l'apprentissage et à l'expérimentation, pas à la production de masse. En concevant et construisant un véhicule entièrement autonome de bout en bout, nous avons pu résoudre certains des premiers casse-têtes liés à la voiture autonome : où placer les capteurs, comment intégrer l'ordinateur, de quels types de commandes les passagers avaient besoin dans une voiture qui se conduit toute seule. En répondant à ces questions, Firefly a permis de définir certaines de nos caractéristiques les plus reconnaissables, comme le dôme au-dessus de toutes les voitures Waymo en mettant le radar LiDAR - light detection and ranging, ou télédétection NDLR - et les caméras dans un spot central, nos capteurs peuvent voir plus loin et notre ordinateur peut analyser les données plus efficacement », ont souligné les dirigeants de Waymo.

Voiture autonome de Google en décembre 2014


La Firelfy remplacée par une mini-fourgonnette Chrysler Pacifica


Désormais, les équipes de Waymo travaillent sur un autre modèle de voiture autonome, la mini-fourgonnette Chrysler Pacifica. « Les mini-fourgonnettes Pacifica sont équipées de nos dernières générations de radar construit sur mesure, de LiDAR et de système de vision et d'un tout nouveau programme informatique d'intelligence artificielle, ce qui leur permet de voir plus loin et de façon plus précise encore », ont indiqué les équipes de Waymo. Par ailleurs, la mini-fourgonnette Pacifica peut rouler à toute vitesse, alors que la Firefly ne dépassait pas les 40 km/h.

Mais les Fireflies ne vont pas sombrer dans l'oubli pour autant. En effet, deux modèles de la première voiture autonome de Google seront exposés, le premier au Computer History Museum proche du campus de Google à Mountain View, en Californie et le second au Design Museum de Londres.


Modifié le 16/06/2017 à 17h57
Commentaires