le mardi 14 mars 2017

Google s'apprête à lancer une veste connectée

Après les lunettes connectées, voici que Google s'intéresse aux vêtements connectés. Un premier produit est en cours de développement, il devrait être dévoilé à l'automne 2017.

Un dispositif de guidage dernier cri pour les cyclistes


Imaginez une veste Levi's en denim bleu foncé, qui s'enfile comme toute autre veste et passe en machine à laver. Sauf que cette veste est une sorte de pavé tactile à taille humaine : son porteur peut y effectuer des gestes familiers aux utilisateurs d'ordinateurs portables et de smartphones, notamment glisser vers la droite, glisser vers la gauche et tapoter deux fois. Aucun fil ne sort de cet habit, mais il est connecté en permanence à un smartphone se trouvant dans une poche : une application spéciale existe pour faire fonctionner ce vêtement connecté.

Veste connectée Google

La vidéo de présentation mise en ligne par Google met en scène un cycliste muni d'une oreillette : au fur et à mesure qu'il parcourt la ville, l'application lui donne les consignes quant à l'itinéraire à emprunter, lui annonce via l'oreillette les endroits à proximité susceptibles de l'intéresser, l'avertit lorsqu'il reçoit un appel et permet de changer de musique. L'interaction se passe au moyen de trois gestes, mais d'autres sont à l'étude, comme le mouvement circulaire sur le tissu ou encore la pose d'une main entière.

Un objet connecté qui ne nécessite pas de toucher un écran de smartphone


Au coeur de cette veste connectée, il y a la technologie Jacquard développée par Google. Il s'agit d'un tissu beige clair très léger, intégrant des milliers de capteurs et de conduits. Si le vêtement lui-même paraît prêt, l'application mobile qui va avec ne l'est pas encore : ses fonctionnalités sont encore sommaires et certaines ne sont même pas disponibles. C'est d'ailleurs pour cette raison que la sortie de la veste est retardée.

Ce produit est innovant, dans la mesure où il permet d'interagir avec son smartphone sans toucher l'écran ni donner de commandes vocales. Les montres connectées, jadis plébiscitées par les cyclistes, ne se sont finalement pas avérées très pratiques en raison de leur écran trop petit. Les chances de succès de cette veste sur le marché français sont toutefois très limitées : depuis le 1er juillet 2015, le Code de la route interdit le port de l'oreillette aux conducteurs, y compris aux cyclistes. Une amende de 90 euros attend les contrevenants.

Voir aussi :
Modifié le 16/03/2017 à 10h32
Commentaires