Apple augmente discrètement le prix des iPad Pro

Alors qu'après chaque Keynote, Apple avait pris l'habitude de baisser le prix des générations précédentes d'iPhone, la courbe de celui des iPad Pro suit cette année une trajectoire inverse. En moyenne, ils sont vendus 70 euros plus chers aujourd'hui qu'il y a trois mois.

L'explication est peut-être à chercher du côté du prix des mémoires flash et vives qui flambent depuis un an.

Chez Apple, plus chère la vie


A peine remis de l'annonce du prix de l'iPhone X qui dépassera pour la première fois la barre symbolique des 1.000 dollars aux Etats-Unis à son lancement début novembre, peut-être retomberez-vous en syncope en découvrant les nouveaux tarifs grand public des iPad Pro. A rebours des attentes des clients d'Apple qui auraient pu miser sur une baisse de prix des célèbres tablettes, celles-ci sont aujourd'hui plus chères qu'avant l'été.

La hausse varie d'un modèle à l'autre, selon qu'il est en 10,5 ou 12,9 pouces mais aussi en fonction de la mémoire de stockage. Ainsi, le prix ne varie pas sur l'entrée de gamme dans les deux dimensions à 64 Go (toujours respectivement 739 euros pour la 10,5 pouces et 909 euros pour la 12,9 pouces). En revanche, dans les deux formats, les versions 256 Go et 512 Go coûtent désormais 70 euros de plus qu'auparavant : comptez donc 909 euros pour un 10 pouces à 256 Go, 1.059 euros en 512 Go, 1.079 euros pour la version 256 Go en 12,9 pouces et 1.279 euros pour la version 512 Go !

iPad Pro


La mémoire dans la peau


Pas d'explication officielle apportée par Apple à cette inflation inattendue : le groupe est d'ailleurs resté silencieux lors de la récente keynote de Tim Cook à l'Apple Park ; hors de question de gâcher l'ambiance avec de sombres histoires tarifaires. La presse spécialisée évoque toutefois une raison plausible expliquant ces hausses de prix : la flambée des prix de la mémoire de stockage et de la mémoire RAM. La demande de l'industrie high-tech sur la mémoire atteint de tels sommets que la production ne parvient plus à suivre. En un an, le prix de la RAM a ainsi flambé de plus de 25 %, jusqu'à 50-60 % sur les disques SSD.

Un temps accusé de provoquer la hausse des prix en absorbant des quantités énormes de mémoire pour la préparation du lancement de l'iPhone X, Apple se retrouve à son tour confronté au phénomène. Le groupe de Cupertino a donc décidé de répercuter cette hausse dans le prix final des iPad Pro. Les prévisions ne laissent pas présager pour l'heure que la situation change, tant la demande mondiale en mémoire est forte. Cela dit, Apple pourrait aussi se souvenir que ses marges plus que confortables (40 % sur l'iPhone, un record) pourraient lui permettre d'absorber le coût des composants sans pénaliser les consommateurs...



Modifié le 01/12/2017 à 11h18
Commentaires