Test de l'iPhone SE : un grand smartphone de petite taille ?

Photo : un capteur de très bonne qualité


La photo est sans doute le point sur lequel l'intérêt d'avoir un 6s dans un petit format est le plus net. Vu la taille de l'écran de l'iPhone SE, on ne profite, certes, pas au maximum des performances du A9. En revanche, embarquer le très bon capteur du 6s, même s'il n'est pas le meilleur sur le marché, dans un tout petit smartphone est un sérieux avantage.

Pour rappel, et sans rentrer dans le détail d'une partie photo que l'on avait examinée dans notre test de l'iPhone 6s, Apple a enfin franchi le cap des 12 mégapixels avec un capteur toujours signé Sony, aux photosites un peu plus petits que sur l'iPhone 6 (1,5 µ contre 1,22 µ précédemment), mais compensés par le procédé de Deep Trench Isolation qui réduit le risque de parasitage électrique entre les pixels. L'ouverture, toujours à f:2,2, est désormais dépassée par d'autres modèles comme le OnePlus 2 ou les deux derniers Samsung Galaxy S.

Par rapport au 5s, on gagne également la technologie Focus Pixel (détection de phase) inaugurée avec l'iPhone 6.

En pratique, les images réalisées sont de très bonne qualité et laissent l'iPhone 5s sur le carreau, et pas que pour sa résolution inférieure. La différence n'est pas flagrante dans de bonnes conditions d'éclairage : le 5s était déjà relativement bon sur ce point. Les photos sont homogènes et détaillées, peut-être un poil trop douces.

Iphone se photo scene

Iphone se photo scene detail 1
Iphone se photo scene detail 3


L'écart se creuse nettement sur les images en situation de faible luminosité. Même si l'iPhone SE descend d'un smartphone qui n'est plus le meilleur sur ce point, on remarque une différence flagrante avec des images beaucoup plus bruitées sur iPhone 5s, et moins bien définies sur les bords.

Iphone se photo scene detail 1 low
Iphone se photo scene detail 2 low


L'APN qui équipe l'iPhone SE n'est pas le meilleur sur le marché, mais tout de même un très bon compromis entre photos de qualité, réactivité de déclenchement et simplicité de l'interface (qui sera même trop simple pour certains utilisateurs). Les Live Photos sont aussi de la partie : l'idée est de filmer une mini vidéo au moment de la prise de vue, pour afficher ensuite une photo animée dans la galerie. C'est toujours aussi sympa, mais toujours aussi gadget, et on préférerait un mode plus utile comme le Zoe de HTC qui permettait surtout d'anticiper sur le déclenchement et de sélectionner un instant qui aurait pu vous échapper.

Côté vidéo, on gagne la même avancée que sur le 6s : la capture en 4K. Rien de plus à dire là dessus que sur le grand frère. On retrouve les mêmes caractéristiques, et notamment un recours au codec H264 plutôt que le plus récent HEVC. Les vidéos produites sont de très bonne qualité, malgré un son en mono. Néanmoins, là encore, si vous prévoyez de filmer en 4K, optez directement pour le modèle 64 Go. À plus de 370 Mo la minute, vous allez le remplir assez vite.

On déplore également l'impossibilité de changer de résolution sans sortir de l'app Photos et d'aller fouiller dans les paramètres système.
Modifié le 26/09/2017 à 17h08
Commentaires