BlackBerry : "le futur, c'est véritablement Android" (mais pas BlackBerry 10)

A l'avenir, BlackBerry ne sera finalement qu'un constructeur Android de plus. La société ne perçoit pas son OS maison comme une porte vers l'avenir.

En 2012, à l'occasion de la conférence BlackBerry Jam, le PDG de l'époque Torsten Heins donnait le coup d'envoi pour le système BlackBerry 10. « Le marché du mobile va connaître un autre changement majeur (...) Il y a une nouvelle énergie chez RIM. BlackBerry 10, c'est notre système pour les dix prochaines années », affirmait-il ainsi.

Quatre ans plus tard, la société a changé de PDG et son avenir, elle le voit désormais au sein du système Android. Il faut dire qu'à l'instar de Microsoft et Windows Phone, le constructeur canadien n'a jamais su convaincre les éditeurs de porter leurs applications sur son écosystème.

Dans une interview recueillie par The Economic Times, Damian Tay, directeur produit pour la zone Asie-Pacifique, a confirmé ce que les aficionados de la marque craignaient le plus : le système BlackBerry 10 est voué à disparaître et le PRIV, le premier smartphone Android de la marque, en amorce sa fin.

« Le smartphone PRIV est notre appareil de transition vers l'écosystème Android. Au fur et à mesure de nos avancements en matière de sécurité sur Android , et après une certaine période, nous n'aurons plus deux plateformes mais ne reposerons que sur Android », déclare ainsi M. Tay. Et d'ajouter : « le futur, c'est véritablement Android. Nous l'avons principalement choisi pour son écosystème. Par ailleurs, toutes les solutions d'entreprise que nous avons conçu sont multi-plateformes depuis longtemps maintenant. Donc c'est une progression naturelle vers Android ».

BlackBerry HQ ban


Pour l'heure, les smartphones équipés de BlackBerry 10 sont encore mieux sécurisés que le PRIV et sont principalement utilisés par des branches gouvernementales. Mais au fur et à mesure des travaux portés sur l'OS de Google, BlackBerry entend multiplier les certifications auprès de ces gouvernements.

Damian Tay a par ailleurs confirmé que deux smartphones Android verraient le jour cette année, lesquels devraient être commercialisés moins cher que le PRIV ; ils se positionneront probablement sur l'entrée et le milieu de gamme.

A lire également :
Modifié le 01/02/2016 à 17h32
Commentaires