Brevets : RIM dépose une plainte contre Kik

Kik iPhone
Les tensions montent d'un cran entre le fabricant canadien Research in Motion et l'équipe de développement du logiciel de messagerie instantanée Kik. Disponible sur iPhone, Android et précédemment sur BlackBerry, Kik propose un service relativement classique avec une liste de contacts, la prise en charge du mode déconnecté et du push pour la réception en temps réel de nouveaux messages ainsi qu'un système d'accusé de réception.

Pourtant Kik ne semble pas faire l'unanimité chez RIM. Il faut dire que cette application a été conçue par Ted Livingston, un ancien employé de la firme chargé du développement de BlackBerry Messenger, un des services phares de RIM. Sans doute agacé par le succès de cette application qui aurait enregistré plus d'un million d'utilisateurs en seulement deux semaines, RIM a donc retiré Kik de son répertoire d'applications le 12 novembre dernier. Dans un communiqué officiel, le fabricant déclarait en effet, que Kik était « en violation de ses obligations contractuelles ».

Il semblerait cependant que Research In Motion ait décidé d'aller plus loin et nous apprenions aujourd'hui que la société a déposé une plainte auprès de la cour fédérale de Toronto. Le plaignant estime que Kik est en violation de l'un de ses brevets mais également sa marque tout en abusant de la confiance de l'utilisateur.
Modifié le 12/07/2012 à 09h52
Commentaires